Acte 9: les autorités redoutent une mobilisation “plus forte”

La contestation va-t-elle retrouver sa vigueur d’avant les fêtes? A la veille du 9e samedi de mobilisation des “gilets jaunes”, dont Paris et Bourges pourraient être les épicentres, les autorités redoutent une mobilisation “plus forte” que la semaine précédente et “plus radicale”.

L’acte 8 et ses 50.000 manifestants – comptabilisés par l’Intérieur – avaient déjà sonné le réveil du mouvement, après le creux des fêtes, et malgré le début mardi du grand débat lancé par l’exécutif pour tenter de sortir de la crise qui dure depuis près de deux mois.

Le patron de la police nationale, Eric Morvan, anticipe “qu’on puisse revenir à un niveau de mobilisation qui se situe avant les fêtes de Noël”. Le 15 décembre, le mouvement avait rassemblé 66.000 personnes partout en France, selon des chiffres officiels régulièrement contestés par les “gilets jaunes”.

A Paris, le préfet de police Michel Delpuech s’attend, lui, à “plus de radicalité” : “Nous observons semaine après semaine une dérive vers des comportements de plus en plus violents”.

Les rassemblements du 5 janvier avaient été émaillés de violences, entre l’intrusion de manifestants dans le ministère de Benjamin Griveaux avec un engin de chantier et les images de l’ex-boxeur Christophe Dettinger frappant des gendarmes sur une passerelle au-dessus de la Seine.

L’exécutif prévoit donc un dispositif de sécurité massif, qui retrouve son niveau de la mi-décembre: 80.000 policiers et gendarmes devraient être mobilisés samedi dans l’Hexagone, dont 5.000 à Paris. La capitale verra également le retour des véhicules blindés à roues (VBRG) dans ses rues, rarement utilisés en métropole pour le maintien de l’ordre.

Avec AFP

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire apparaîtra une fois approuvé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.