BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Assemblée nationale : Aké Natondé et ses collègues redonnent vie à la commission de l’éducation

Les députés de la 8ème législature se sont retrouvés au Palais des gouverneurs à Porto-Novo ce jeudi 11 juillet 2019 sous la houlette du 2ème vice-president de l’Assemblée nationale, l’honorable Robert Gbian pour examiner le projet de loi portant autorisation de ratification du traité révisé de la conférence internationale de la prévoyance sociale (CIPRES), signé le 14 fevrier 2014 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Pour la circonstance, le Gouvernement est representé par le ministre de l’Enseignement secondaire, Mahugnon Kakpo pour apporter des explications aux préoccupations. C’est un grand jour pour la Commission de l’Éducation et des affaires sociales présidée par l’honorable Aké Natondé. Car c’est son premier dossier pour le compte de la 8ème legislature.

Et il n’est pas superflu d’affirmer que sous la 8ème legislature, la compétence des hommes est de mise. Quand on dit que l’homme qu’il faut est à la place qu’il faut, le cas de l’honorable Aké Natondé en est une preuve palpable.

Au delà des félicitations des députés pour la célérité du travail abattu par la commission 4, on peut dire que c’est un nouveau départ pour cette commission qui, longtemps, est restée peu performante dans la célérité dans le traitement de ses dossiers.

D’ailleurs les compétences de l’élu de la 24ème circonscription électorale et son expérience ont beaucoup joué dans les débats. Face aux préoccupations des députés concernant le rôle de la CIPRES, le président de la Commission 4 est resté calme et a assuré.

Selon lui, le rôle de la CIPRES est de sauver nos caisses de sécurité sociale. Si les caisses se portent bien, c’est grâce à la CIPRES, a-t-il ajouté.

À noter pour finir que ce traité relatif à la CIPRES vise entre autres à fixer les règles communes de gestion, à instituer un contrôle de la gestion des Organismes de Prévoyance Sociale; à réaliser des études et élaborer des propositions visant à l’harmonisation des dispositions législatives et réglementaires applicables aux organismes et aux régimes de prévoyance sociale et faciliter la mise en oeuvre, par des actions spécifiques au niveau régional, d’une politique de formation initiale et permanente des cadres et techniciens des Organismes de Prévoyance Sociale des Etats membres.

Par Hermann OBINTI

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.