BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Bénin – Couture et coiffure : les apprenties entre brimades et résignation

De nos jours, la maltraitance des apprenties couturières et coiffeuses est devenue monnaie courante dans certains ateliers. Le traitement qu’elles subissent de la part de leurs patronnes et sous-patronnes amène à se demander le contenu des contrats d’apprentissage.

Mardi 1er avril. Nous sommes à Abomey-Calavi. Aline Dètché est apprentie coiffeuse à Fifa coiffure. Elle a commencé, il y a 5 mois. A 7h30 elle est déjà à l’atelier. Mais ce n’est qu’à 11h qu’elle est autorisée à s’exercer comme ses pairs.

Durant 3h d’horloge, elle est appelée à aider sa patronne dans les tâches domestiques. Comme Aline, nombreux sont ces apprenties qui sont souvent victimes de maltraitance de la part de leurs patronnes et de leur sous- patronnes.

Soucieuses de leur avenir, bon nombre d’adolescentes et de jeunes filles se décident à apprendre un métier. La plupart sont soit en coiffure soit en couture. Ce qui fait que le nombre des apprenties coiffeuses augmente de jour en jour.

La loi du plus fort

Rare sont les salons de coiffure et de couture ou les sous patronnes forment réellement les apprentis sans faire d’elles les ‘’petites bonnes à tout faire’’. Très peu d’entre elles veulent laisser la main aux nouvelles recrues qui sont obligés de faire la courbette pour s’en sortir. Elles prennent comme prétexte le fait d’avoir subi la même rigueur à leur arrivée.

«Je suis dans cet atelier de couture depuis 4 ans. Au début, celles qui m’ont encadré ne m’ont pas rendu la ta vie facile. Je faisais la lessive non seulement pour la patronnes mais pour la sous-patronnes. Je faisais des courses pour toutes celles qui étaient là avant moi.

D’abord ces filles en contrat d’apprentissage ne sont pas toujours bien accueillies par leurs paires. En effet, certaines apprenties au début subissent de la part de leurs ainés des brimades. Elles deviennent des coursières pour les sous-patronnes et domestiques pour leur patronnes.

Pour maitriser les ba-ba du métier, c’est la croix et la bannière. Celles qui ne savent pas s’y adapter finissent par abandonner. Les plus endurantes se résignent et finissent un jour par dicter leur loi à celles qui les succèdent. Ainsi avec la complicité de certaines patronnes, les sous-patronnes s’érigent en bourreaux et terrorisent leurs pairs.

Les apprenties sont obligées de partager leur temps entre courses, punitions et formation. Rose AYIVI travaille dans un salon de coiffure en tant qu’apprentie et se fait souvent maltraitée par ses collègues. Elle raconte ses débuts.

«Il y a 8 mois j’ai commencé à apprendre la coiffure et tresse. Dans l’atelier, je n’avais pas le droit de m’asseoir jusqu’au soir».

Elle poursuit «très souvent, à peine je descends du zémidjan pour entrer dans le salon de coiffure, j’entendais notre sous patronne se plaindre de moi. Et comme punition je devais passer la journée dans la maison de la patronne, lui faire la lessive et la cuisine».

Le traitement qui est fait aux apprenties n’est souvent pas du goût des parents ni de certaines clientes.

«Dès que tu mets pied dans un salon de coiffure ou un atelier de couture ce qui frappe de nos jours c’est le nombre impressionnant d’apprenties qui s’insultent entre elles au point où on se demande si cette ambiance morose facilite l’apprentissage» déplore Madame GOUDJA Sessi, une cliente.

Maman Diane, commerçante de charbon à Calavi a mis sa fille en apprentissage. Elle fustige les brimades que subit sa fille.

«Les apprenties ne sont pas envoyées dans les ateliers pour effectuer un travail de ménagère mais plutôt pour exercer et apprendre un métier. Il faut reconnaitre certes que parmi les apprenties, il y en a qui à leur début en font à leur tête et ne facilitent pas l’ambiance mais pour la plupart elles sont victimes de la loi du plus fort.

Par Dorice DJETON

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.