Bénin : «Il faut dégager ce nid qui freine notre développement» dixit le député Guy Mitokpè

L’honorable Guy Mitokpè était face aux jeunes de la vallée de l’Ouémé (Adjohoun) mardi 15 janvier 2019. Le jeune député de la 16ème circonscription électorale a fait un appel à la conscience collective des électeurs afin de pouvoir sanctionner le régime du président TALON dans les urnes le 28 avril prochain, date des élections législatives.

«Il faut envoyer un signal fort à l’exécutif, le 28 avril 2019, afin de lui dire de reculer et de ranger ses reformes qui touchent seulement les populations, et non pas au président de la république et de son clan», a déclaré, l’honorable Guy Mitokpè.

Selon lui, les souffrances qu’endurent les populations depuis près de 03 ans doit prendre fin. Et pour que cette souffrance soit totalement conjuguée au passé, dans un régime démocratique, c’est bien simple. Il faudra tout simplement exprimer son mécontentement dans les urnes lors des élections législatives prochain.

«Il faut que les populations comprennent le sens et la portée de ces prochaines élections législatives. Alors, il faut dépasser et effacer les anciennes habitudes et faire face aux réalités actuelles, en entamant une vraie révolution. Et le défi qui nous attend tous, c’est de contribuer à la réhabilitation du parlement béninois».

A en croire l’élu de la 16ème circonscription électorale l’enjeu ici, n’est pas de prendre de l’argent pour voter tel ou tel candidat. Il ne s’agit pas aussi de dire que nos parents ont toujours voté pour cette liste ou ce parti. Il faudra que chacun comprenne que le centre d’intérêt, est un enjeu national, voire patriotique. L’enjeu, c’est réhabiliter le parlement et le cadrer sur ses vrais prérogatives qui est celle du contrôle, et non à la solde du pouvoir exécutif.

«Alors, il faut dégager ce nid qui freine notre développement»

En s’exprimant ainsi, l’honorable Guy Mitokpè invite tout un chacun à prendre ses responsabilités en refusant, d’être complice de la mauvaise gouvernance qui impacte négativement la vie des citoyens. Et cette prochaine élection législative, est une occasion donnée aux populations de dire non à la souffrance.

La bataille pour la réhabilitation du parlement béninois est lancée. Chapeautée par le parti Restaurer l’Espoir (RE), la conquête d’un hémicycle jeune propre sain est en marche et suit son cours. Espérons que les efforts de longue haleine puissent porter les fruits escomptés.

Avec Alain Kolawolé ALAFAI

 

Articles recents

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire apparaîtra une fois approuvé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.