BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

CAN 2019 : Djamel Belmadi, le “Special One” africain espère poursuivre son aventure avec un titre

Dix mois seulement après son intronisation à la tête de l’équipe d’Algérie, Djamel Belmadi a réussi à sublimer les Verts lors de la Coupe d’Afrique des Nations Total 2019. Le technicien espère poursuivre son aventure avec un titre continental.

Coach Djamel, qui compte sur son CV une bonne expérience en qualité de sélectionneur du Qatar (2014-2015), pulvérise les records avec les coéquipiers de Mahrez. Il espère conclure avec brio ce tournoi égyptien par un nouveau sacre pour l’Algérie, le deuxième de son histoire après la CAN 1990.

L’ancien entraîneur du Togo, du Sénégal ou de la RDC, Claude Leroy, grand spécialiste de l’Afrique, estime que Belmadi a su changer les Verts et imposer son organisation. “L’équipe d’Algérie est tellement bien organisée, tellement compacte, tellement guardiolesque dans la récupération collective du ballon. C’est peut-être un peu l’influence de Mahrez avec Djamel Belmadi, mais c’est une équipe parfaitement bien organisée”, estime le Français.

“L’équipe d’Algérie est tellement bien organisée, tellement compacte, tellement guardiolesque dans la récupération collective du ballon. C’est peut-être un peu l’influence de Mahrez avec Djamel Belmadi.”

Claude Leroy

Depuis son arrivée à la tête des Fennecs, le “Special One” africain n’a concédé qu’un seul revers pour 3 nuls et 11 victoires (25 buts inscrits et 7 encaissés).

Il reste sur sept succès de rang si l’on compte celui acquis face au Mali lors de la préparation. Un bilan très positif à quelques heures de la finale du plus grand tournoi africain ce vendredi au Caire.

Une finale face à un ami d’enfance

Pour la finale de la CAN Total 2019, Belmadi aura comme adversaire un ami d’enfance : Aliou Cissé. Les deux “potes”, qui représentent la nouvelle génération d’entraineurs du continent, ont réussi là où 22 autres sélectionneurs ont échoué : emmener leur équipe en finale de la CAN. Les deux sélectionneurs sont nés la même année à une journée d’intervalle (24 mars 1976 pour Cissé et le 25 mars 1976 pour Belmadi).

Il n’y aura plus d’amitié sur la pelouse du stade international du Caire.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.