BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

CAN 2019 – Face au Sénégal : le Bénin a payé les choix de son entraineur

Les écureuils du Bénin sont sortis de la Coupe d’Afrique des Nations de football face aux Lions de la Téranga du Sénégal (0-1). Un but pris à la 69ième minutes ; le moment choisi par Michel Dessuyer pour opérer son premier changement dans l’équipement.

Crucial ! La première défaite des Ecureuils du Bénin à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) édition 2019 consacre en même temps la sortie de l’équipe du tournoi continental. Elle intervient dans des conditions plus frustrantes que jamais.

En effet, le match est demeuré ouvert pour les deux équipes jusqu’à la 69ième minutes où deux évènements majeurs vont scellés le sort du match. L’entraineur de l’équipe béninoise, Michel Dessuyer décide d’opérer son premier changement. Non seulement son équipe n’a pas le ballon, il décide de sortir le joueur Sessi d’Almeida pour le remplacer par Seïbou Mama.

Contre le cours du jeu, les joueurs n’ont pas eu le temps de se réorganiser et cela a été payé cash : l’action qui a immédiatement suivi a entrainé le premier but sénégalais sur une action rapide et puissante menée par le joueur de Liverpool Sadio Mané et conclue par son compatriote Idrissa Gueye. Coup sur coup, le Bénin subit 4 occasions de but franches.

Cela n’a tout de même pas suffit à l’entraineur pour faire montre de caractère dans les autres choix de remplacement. Il décide de sortir Mickaël Poté, le seul qui jusque-là faisait douter la défense adverse pour laisser l’inexistant Steve Mounié sur le terrain.

Puis, l’homme qui fait les courses et les centres depuis le côté droit de la défense, Soukou est également sorti du jeu pour laisser un Stéphane Sessegnon quelque peu perdu au milieu de terrain poursuivre. Le stoppeur Sessi n’étant plus là, les courses sur les côtés ayant disparu, la défense a fini par craquer sur la menace permanente des attaquants sénégalais et Olivier Verdon, l’autre patron de la défense centrale a vu rouge pour laisser ses compatriotes à 10 sur le terrain.

Il faut l’admettre, le pays demeure un outsider dans une telle compétition où des noms plus ronflants ne sont mêmes dans la course. On pense notamment au Maroc d’Hervé Renard (éliminé au tour précédent par l’équipe du Bénin ndlr) avec son lot de joueurs expatriés très connus en Europe.

Il y a aussi le Cameroun, tenant du titre, l’Egypte de Mohamed Salah, pays hôte, le Mali entre autres. Ce n’est pas pour cela qu’il faut tout de même applaudir les erreurs de coaching qui ont coûté la poursuite dans la compétition au 11 national.

Par Moïse NONVIGNON

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.