BÉNIN24 TÉLÉVISION
Toute l'actualité en continu et en temps réel

Chronique du jour – Bruno Amoussou : Une vie dédiée à la politique béninoise

Sortir par la grande porte est la meilleure option quand on a été une figure emblématique de la politique de son pays, une personnalité et un acteur politique important de sa nation.

Cette vérité, Bruno Ange-Marie AMOUSSOU l’a peut être comprise et intégrée ,puisque son honneur et sa dignité s’en sont trouvés élevés lorsqu’a la veille des élections législatives d’Avril 2019 au Bénin, il a semble t-il décidé de prendre sa retraite politique.

En effet ,désigné comme président du parti politique de l’Union Progressiste, avec ses paires Abraham ZINZINDOHOUE et Sacca LAFIA, tous ceux qui le croyaient au soir de sa vie politique ont plutôt découvert un Bruno AMOUSSOU, toujours et encore prêt à relever le défi.

Il disait d’ailleurs à ce propos ,lors du congrès constitutif de l’Union Progressiste le 01er Décembre 2018 : “Une aube nouvelle se lève pour notre pays. Nous avons un nouveau rendez-vous avec l’histoire. La possibilité nous est offerte de forger l’instrument de la transformation sociale que nous recherchons depuis des années. Il s’appelle l’Union Progressiste.”.

Des propos qui démontrent que malgré toutes les considérations et les indices qui ont pu faire penser que l’acteur politique ferait désormais profil bas , celui-ci se préparait visiblement à aller de nouveau au front.

Mais qui est exactement Bruno Ange-Marie AMOUSSOU ? et qu’est qui lui confert la réputation de “Figure Emblématique ” de la politique béninoise ?

Bruno Ange-Marie AMOUSSOU ,à titre professionnel est ingénieur en agronomie.Il fut de 1974 à 1984 , Directeur Général de la Banque Commerciale du Bénin (BCB) .Il est surtout un homme et un acteur politique béninois, responsable du Parti Social-Démocrate PSD. Président de l’assemblée nationale de 1994 à 1999 ,puis ministre d’Etat, du Plan, de la Perspective et du Développement de 1999 à 2005, il a brigué la magistrature suprême trois fois. Une fois en 1990, en 1996, puis en 2011.

Trois tentatives manquées et marquées par son rang à l’arrivée des courses, “4 ème “, et ses contestations des résultats à chaque fois.

Après quoi ,à partir de la moitié du premier mandat de Boni yayi, il s’est constitué opposant au dit régime, assisté de ses collègues l’ancien président de la République du Bénin Nicéphore Dieudonné SOGLO et l’actuel président de l’assemblée nationale, Adrien HOUNGBEDJI, avec qui en 2008, ils avaient essayé d’élaborer une stratégie pour les élections présidentielles de 2011.

Mis à part son récent statut de président de l’Union Progressiste, il faut rappeler que l’homme est député de la 07 ème législature pour le compte de la 11ème circonscription électorale.

A d’autres fins ou toujours sur la base politique ,Bruno Ange-Marie AMOUSSOU, a également publié “La Banque ,la politique et moi.” puis en 2009, “l’Afrique est mon combat.” qui revient sur son parcours et sur les débuts de l’indépendance du Dahomey, devenu Bénin.

Un parcours qu’on peut apprécier à sa juste valeur puisque, même si tout n’a pas été rose ou parfait, Bruno Ange-Marie AMOUSSOU a indéniablement d’une manière ou d’une autre marqué l’histoire politique de son pays. Une bonne nouvelle pour la jeune génération montante qui pourra se servir des expériences politiques et surtout positives de leurs aînés pour mieux faire qu’eux, pour réussir là où eux ont échoué et pour hisser bien haut le drapeau du Bénin.

Si sa carrière politique a motivé des pseudonymes comme ” Le renard de Djakotomey ” ou encore ” l’Animal politique “, Bruno Ange-Marie AMOUSSOU lui, peut se frotter les mains et maintenant profiter paisiblement d’une retraite et d’un repos bien mérités.

Par Anita MARCOS

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

LÉGISLATIVES 2019

LÉGISLATIVES 2019

CAN 2019

CAN 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.