BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Chronique du jour : de la nécessité pour le citoyen, d’user de son droit et de son devoir de vote pour les élections

“Autrefois, voter était un droit, maintenant cela est devenu un devoir” a affirmé un auteur inconnu.

Tiré du latin ” Votum ” qui signifie “Voeu “, voter est en effet définit comme étant la manifestation de volonté ,individuelle ou globale, à l’occasion d’une élection.

Si l’on considère cette définition dans le sens des élections législatives et présidentielles par exemple ,la citation qui affirme “Voter, c’est écrire l’histoire. ” prends tout son sens.

En effet, il faut dans cette logique rappeler qu’obtenir le droit de vote s’est fait par différentes étapes, certaines plus difficiles que d’autres.

Le droit de vote est le résultat d’un combat qui date de longues années en arrière ,et qui a connu entre autres étapes:

-En 1791, le suffrage est censitaire (Seuls les hommes de plus de 25 ans ,payant un impôt direct et de ce fait ,appelés citoyens actifs ont le droit de voter.) et indirect (Les citoyens dit actifs élisent des électeurs du second degré disposant de revenus plus élevés, qui à leur tour élisent les députés à l’assemblée nationale.).

-En 1799 ,le suffrage devient universel masculin mais est limité. Il donne en effet le droit du vote à tous les hommes de 21 ans ayant demeuré pendant 01 an sur le territoire ; mais ce droit est limité par le système dit des listes de confiance qui ne permet toujours pas au peuple de désigner directement son candidat.) .

-Entre 1815 ,1830 et 1848 ,le suffrage est resté censitaire (l’âge varie de 30 à 25 ans et la contribution de 300 francs, est revue à la baisse pour devenir 200 francs) puis est passé universel masculin et vote secret .

Si en 1944 ,le droit de vote est accordé aux femmes et le suffrage rendu réellement universel par l’ordonnance du 21 Avril signée du Général De Gaulle, les militaires, au même titre que les autres citoyens sont à leur tour autorisés à voter.

-En 1974, le président de la République d’alors, Valery-Giscard d’Estaing ramène l’âge d’obtention du droit de vote de 21 à 18 ans.

-En 1992 naît la citoyenneté de l’Union Européenne permettant à tous les citoyens étrangers, ayant la nationalité d’un des pays membres de l’UE de voter.

Si en Belgique par exemple ,le vote est obligatoire ,sous peine de payer des amandes ; En Bolivie, le citoyen, trois mois après une élection doit présenter une carte qui prouve qu’il a rempli son devoir pour accéder à son salaire et qu’en Grèce, ceux qui ont manqué d’accomplir ce devoir se retrouvent confrontés à des difficultés pour obtenir un passeport ou un permis de conduire,

La France quant à elle rend l’inscription sur les listes électorales obligatoire, et le vote ne l’est pas, puisqu’il est considéré comme un devoir moral.

Un peu comme s’il marchait dans les pas de son pays colonisateur qu’est justement la France, au Bénin, le citoyen semble t-il ne risque aucune punition s’il n’est pas aller voter.

Au Bénin, les citoyens depuis fort longtemps exercent légitimement et pleinement leur droit de vote pour désigner les candidats de leur choix, tant pour les différentes élections législatives que présidentielles qui se sont succédées .

Une option qu’il faudrait encourager puisque d’après certaines citations ,en commençant par une de Jacques CHIRAC, ancien président de la République de France, “Le droit de vote, ce n’est pas l’expression d’une humeur, c’est une décision à l’égard de son pays, à l’égard de ses enfants. “, et également, “Voter est un acte individualiste issu d’un rêve collectiviste ordonné. ” et mieux, “Voter pour son pays et ne jamais voter pour des personnes ,la patrie reste ,les hommes s’en vont. “.

En définitive, il paraît plutôt clair qu’on gagne plus à voter qu’à ne pas le faire puisqu’il en ressort qu’on soit favorable ou pas aux candidats et aux partis en lice pour une élection tant législative que présidentielle, on aura non seulement accompli un devoir citoyen mais également, on aurait participé activement à l’histoire politique de notre pays, plutôt que de choisir d’être un triste et impuissant spectateur, pour finir par s’en mordre les doigts par la suite.

Par Anita MARCOS

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.