BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Commerce au Bénin : les exportations se sont accrues de 1,4% en 2018 (Près de 80% du coton béninois vendu en Chine)

De 27,6% en 2017, la vente des produits béninois à l’étranger est passée à 29,% en 2018, soit une augmentation de 1,4%.

Beaucoup de produits béninois ont été vendus sur le marché régional voire international en 2018. Selon le document des données macroéconomiques de 2015-2018, le taux des exportations est de 29% en 2018 contre 27,6% en 2017.

La balance des paiements serait marquée en 2018 par une dégradation du déficit commercial consécutive à un rythme de croissance plus important des importations que celui des exportations, un déficit courant également maitrisé. Le solde global de la balance des paiements reste excédentaire en 2018.

Les exportations sont en majorité les produits agricoles. Comme en 2017, il y a une augmentation des exportations de produits béninois sur le marché africain, européen, américain et asiatique.

Pour rappel, le Bénin a exporté en 2018, plusieurs produits agricole dont la noix d’anacarde, le bois et les ouvrages en bois demeurent encore faibles, comparativement au coton fibre. Les exportations de fer, fonte et acier se composent de la production des industries métallurgiques ainsi que de la ferraille expédiée vers les pays asiatiques, tandis que les produits pétroliers exportés proviennent des importations.

La balance des paiement de 2017 au Bénin indique que la quantité de coton fibre exportée a progressé de 105,6%, évoluant de 113.625,9 tonnes en 2016 à 233.577,9 tonnes en 2017, en liaison avec l’évolution de la campagne cotonnière 2016-2017 qui s’est soldée par une production de coton graine de 451.121 tonnes contre 269.219 tonnes lors de la campagne précédente, selon les données officielles.

Noter que, la production cotonnière au titre de la campagne 2016-2017 s’est redressée grâce aux mesures de restructuration initiées par le Gouvernement, notamment le repositionnement de l’Association Interprofessionnelle de Coton comme gestionnaire de la filière, le renforcement de l’encadrement des cotonculteurs et l’amélioration du rendement à l’hectare.

Le cours moyen de placement de la fibre de coton à l’extérieur s’est élevé à 906,6 FCFA le kilogramme en 2017, contre 971,2 FCFA le kilogramme en 2016 et 680,7 FCFA le kilogramme en 2015. De manière subséquente, les ventes à l’étranger de fibre de coton se sont établies à 211.767,6 millions en 2017 contre 110.358,4 millions en 2016, en hausse de 101.409,2 millions.

La noix d’anacarde est la seconde culture d’exportation après le coton. Sa production est tirée par l’intérêt croissant des agriculteurs pour cette culture, dont les cours sur le marché international se sont redressés, sous l’effet de la hausse de la demande mondiale, en provenance notamment d’Asie, d’Europe et des Etats-Unis.

En 2017, les ventes du Bénin à l’étranger se sont élevées à 48.289,6 millions, en progression de 108,7% par rapport à 2016 où elles s’étaient établies à 23.141,9 millions. Cette évolution s’explique également par des conditions climatiques plus favorables.

La majorité du coton du Bénin exporté en Chine

Parmi la majorité des produits vendus par le Bénin à l’étranger, les exportations en direction de la Chine sont essentiellement constituées du coton (79,7%), de fer, fonte et acier (11,3%) et du bois (4,5%). L’Inde, quant à elle, importe en grande partie du Bénin la noix d’anacarde (53,4%), le coton (25,8%) et le bois (4,5%).

Il faut préciser que d’autres produits béninois ont été vendus sur le marché étranger dont les exportations de « fer, fonte et acier» qui ont baissé de 22,7% en valeur pour s’établir à 9.374,3 millions en 2017 contre 12.135,0 millions en 2016, en liaison avec une baisse de la demande au plan mondial, notamment de la demande émanant de la Chine.

En outre, en volume, les exportations ont reculé de 51,8%, passant de 66.426,0 tonnes à 32.037,4 tonnes sur la période sous revue Les produits en «fer, fonte et acier» sont principalement exportés par les industries métallurgiques en direction des pays de l’Afrique de l’Ouest (Niger, Togo et Burkina Faso) et de l’Afrique Centrale (Tchad). Outre la production industrielle, les exportations inscrites sous cette rubrique se rapportent à la ferraille issue de la récupération.

La ferraille est acquise par des grossistes auprès des collecteurs ou des intermédiaires qui parcourent les domiciles ainsi que les garages pour récupérer les articles ménagers et les véhicules usagers, préalablement concassés. Ces produits sont par la suite exportés vers l’Asie, principalement la Chine, l’Inde et le Vietnam.

En 2017, cette activité de récupération a représenté 27,3% des ventes totales à l’étranger des produits en «fer, fonte et acier», selon les statistiques officielles. Les exportations du Bénin vers les pays de l’Uemoa sont évaluées à 98.779,2 millions en 2017 contre 129.315,2 millions en 2016.

Les échanges intra-Uemoa représentent 7,7% des exportations totales du Bénin. Les principaux clients du Bénin dans l’Uemoa sont le Mali (3,2%), le Niger (2,5%) et le Togo (0,7%). Le Togo importe du Bénin les poissons congelés, les produits pétroliers, les médicaments ainsi que de la peinture.

En ce qui concerne les exportations vers le Mali, elles portent essentiellement sur les produits pétroliers. Quant au Niger, il importe du Bénin les produits alimentaires et métallurgiques.

En Asie, les principaux partenaires à l’exportation du Bénin sont le Vietnam (4,6%), le Bangladesh (4,2%), la Malaisie (3,8%), l’Inde (3,5%) et la Chine (2,6%). Il est observé depuis 2013 une perte des parts de marché de la Chine au profit des pays de l’Asie du Sud-Est.

Avec l’économiste Bénin

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.