BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Conférence publique de la CDD : Depuis Paris, Ajavon n’abandonne pas le combat

Et l’opposition fait bloc pour sauvegarder la démocratie

Les acteurs de la classe politique de l’opposition se sont réunis au ‘’Majestic’’ le samedi 3 novembre 2018 pour se prononcer sur l’actualité politique nationale. Ils ont dénoncé les déviances du pouvoir d’Etat et renseigné qu’ils n’abandonneront pas le combat.

La Coalition pour la défense de la démocratie (CDD) reste unie et continue de parler d’une seule voix pour faire échec à l’autocratie légitimée par des lois ‘’scélérates’’.

Lors d’une sortie aux allures de meeting électoral, la CDD a mobilisé la troupe constituée par les militants et sympathisants des partis et alliances de partis qui la composent.

En effet, les ténors de ce mouvement né à Djeffa le 14 avril 2018, étaient tous présents et ceux absents ont soit laissé à la postérité leur message soit ont été représentés. C’est ainsi que l’ex première dame, Rosine Soglo, l’ancien président Yayi ainsi que le président d’honneur du parti Union sociale libérale (USL) ont mandaté des proches pour transmettre leur adresse aux membres de la CDD.

Les acteurs de la classe politique opposée au régime du ‘’Bénin révélé’’ ont égrené le chapelet les dérives qu’ils reprochent au gouvernement de Patrice Talon.

De la persécution des acteurs politiques à la restriction des libertés des travailleurs et des étudiants en passant par le vote des lois ‘’taillées sur mesure’’, la liste des faits sur lesquels les acteurs de l’opposition se fondent pour décrier la gouvernance de Patrice Talon est longue.

De la persécution des acteurs politiques à la restriction des libertés des travailleurs et des étudiants en passant par le vote des lois ‘’taillées sur mesure’’, la liste des faits sur lesquels les acteurs de l’opposition se fondent pour décrier la gouvernance de Patrice Talon est longue.

L’adresse de Ajavon au peuple béninois

De même, les messages des acteurs politiques en exil ont été portés aux militants. Celui de Sébastien Ajavon, a renseigné qu’il garde toute sa sérénité au sujet de sa demande d’asile politique en France. En invitant le peuple béninois à faire de même, le président d’honneur de l’USL, a insisté pour que ses militants et sympathisants gardent leur calme et ne cèdent pas à la provocation.

Le peuple a invité Eric Houndété à jouer sa partition pour la restauration de l’Etat de droit

Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Eric Houndété, a pris part à la rencontre du samedi 3 novembre à Cadjèhoun. En apportant son soutien à cet événement, le centriste renseigne sur le bloc politique dont les aspirations sont similaires aux siennes.

Eric Houndété a profité de cet événement pour faire un sondage de l’opinion publique. Et le résultat est sans appel. C’est ainsi que le premier vice-président de l’Assemblée nationale a été accueilli avec des ovations lors de son entrée dans la salle des fêtes du ‘’Majestic’’.

Même s’il n’est pas intervenu, sa présence en dit long. De même, il sait désormais le côté où le peuple a besoin de ses compétences pour endiguer la dictature ambiante de la ‘’Rupture’’.

Par Nafiou OGOUCHOLA

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

1 COMMENTAIRE
  1. George dit

    Apparemment il n’a pas encore retenue la leçon. Faire preuve d’une telle immaturité politique. Hum fofo Seba puisse le seigneur te venir en aide car tu n’as pas encore conscience du pétrin dans lequel tu t’es fouré. Affaire à suivre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.