BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Département de l’Atacora : les autorités interpelées sur la dépigmentation des jeunes

La dépigmentation est un phénomène qui bat son plein dans le département de l’Atacora au niveau de la couche juvénile. Ce phénomène mérite d’être combattu avec la dernière rigueur

La dépigmentation est un phénomène qui prend de plus en plus des proportions inquiétantes dans le département de l’Atacora. Le phénomène prend de l’ampleur au niveau de la couche juvénile, notamment les jeunes filles et aussi, les jeunes gens.

“Les produits utilisés pour faire la dépigmentation sont composés de corticoïde et d’hydroquinone. Cela donne des complications d’ordre dermatologique, des problèmes de la peau, des odeurs nauséabondes, des problèmes de galles, etc… Il faut que la sensibilisation s’intensifie par rapport à ce phénomène. La dépigmentation n’est pas une bonne chose, il faut qu’on aide les jeunes à en sortir” déclare un médecin rencontré à Natitingou.

Pour lui, de nombreuses personnes ont recours à la dépigmentation volontaire pour éclaircir la teinte naturelle de leur peau. Cette pratique repose sur l’usage de produits détournés de leur usage médical ou de produits illicites ajoute t-il .

Les produits éclaircissants utilisés sont composés d’hydroquinone, de corticoïdes (tels que la béthaméthasone ou le clobétasol), de dérivés mercuriels.

“Tout cela est nuisible pour la peau de tout individu” signale t-il enfin. Parmi les produits éclaircissants utilisés, il y en a qui ne mentionnent pas forcément la présence d’hydroquinone, de corticoïdes ou de dérivés mercuriels mais qui sont vendus à la sauvette dont l’étiquetage ne mentionne pas le détail de leur composition.

Selon les investigations menées sur ce sujet, les analyses effectuées sur plus de 160 produits ont mis en évidence des proportions élevées de produits non conformes à la réglementation des produits cosmétiques et dangereux pour la santé en raison de la présence de substances interdites. Ces produits, sous forme de crèmes, gels, laits corporels ou savons, sont utilisés seuls ou en association. Ils sont en général appliqués sur tout le corps, plus rarement sur les parties découvertes seulement, une ou plusieurs fois par jour, le plus souvent durant plusieurs années. Ce qui se fait que la partie en question est généra lement plus claire.” Une telle chose mérite d’être combattue avec la dernière rigueur.

Empêcher l’entrée des produits cosmétiques dépigmentant dans le pays

Parmi les mesures radicales à prendre, il faut absolument empêcher l’entrée des produits cosmétiques dépigmentant dans le pays, puis s’attaquer à la question de la publicité par rapport aux produits cosmétiques dépigmentant. Et ce n’est que par cela, que ce problème de santé publique peut être bouté hors du Bénin.

“Franchement, si la dépigmentation peut être combattue par les autorités béninoises, ce serait un combat noble qu’aurait mené le Gouvernement car cela ravage la couche juvénile, cela créée des problèmes partout. Cela contribue par exemple à la prostitution, aux adultères etc.. Il faut que cela soit combattu aux frontières en bloquant l’entrée de ces produits dans le pays. Là, ce serait le début de la fin de cette pratique nuisible pour les citoyens et citoyennes du Bénin”. Espérons que ce combat puisse intéresser qui de droit pour que la couche juvénile aille mieux.

Par TAMPOUNHOURO T. J. Blaise

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.