BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Député lambda

Abraham Zinzindohoué a jeté l’éponge hier au Parlement. C’est normal, il n’y a plus d’enjeu pour lui. Il est au bout du rouleau avec la Renaissance du Bénin qui a été sectionnée et vendue au plus offrant à l’Union progressiste sans oublier son épouse qui a eu un poste de prestige à la Haute cour de justice. Mais lui-même, très actif dans la trahison des clercs n’a ey qu’un simple poste de député lambda. Et le voici remettre au goût du jour l’une des plus vieilles et éprouvées pratiques de la démocratie : ‘’la démission’’. L’a-t-il fait ou non avec la caution de Patrice Talon, le maitre absolu abord ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Abraham Zinzindohoué, c’est un excellent pedigree pour la promotion des droits de l’Homme. Mais remarquez, il a choisi le pire en se paradant au sein de ce Parlement que son ex mentor, Nicéphore Soglo, a qualifié de ‘’Parlement du sang’’. De toutes les façons, cette constituante ne sert à rien et ne débouche que sur une “fuite en avant” stérile et épuisante. Paradoxalement, cet éminent homme de droit atteint de bougeotte professionnelle dans le bon sens, a fait le choix d’être parmi les “irréductibles ” de la ‘’Rupture’’. En déposant le tablier à l’Assemblée nationale, l’a-t-il fait avec la bénédiction de Patrice Talon, le maitre des horloges ?

En effet, l’autorité de la ‘’Rupture’’ jusque-là très concentrée sur ses réformes ne peut être ébranlée ni par cette actualité ni pas la pertinence ou non de ce superbe ouvrage en écrit par Abraham Zinzindohoué.

Mais connaissant le mode opératoire de la ‘’Rupture’’ où Patrice Talon règne en maitre au sommet de la pyramide pour surveiller les faits et gestes de ses janissaires, des questions fusent. Abraham Zinzindohoué a-t-il posé cet acte sans demander l’autorisation à Patrice Talon ? Sans dire à qui que ce soit son intention pour simplement exercer le plus impératif de ses droits de citoyen actif ? Est-il passé à l’acte en tant que ténor du ‘’Bénin révélé’’ engagé rejetant les interdits et la ‘moraline’’ des pharisiens pour dégager ce qui est conforme aux intérêts de la ‘’Rupture’’ ?

Dans le premier cas d’hypothèses, j’en doute. Patrice Talon doit être informé. C’est non négociable. Ici ce n’est pas une question de gestion de cœur appréciée pour compétence. A l’heure des injonctions sous Patrice Talon, on n’agit pas en électron libre.

Même si ceci explique donc cela, c’est que Abraham Zinzindohoué est conscient de l’atmosphère de deuil qui plane sur l’Assemblée nationale et qui a modifié nécessairement ses repères professionnels.

Aussi, est-il pénétrant pour lui de renoncer à ce qu’il était. Il a compris qu’il ne peut donc continuer de lâcher le connu pour l’inconnu, le connu pour l’imprévu et le connu pour l’incertitude. Coincé par son inhibition, il a donc préféré ne pas s’accrocher à un poste de député inadapté, ennuyeux et subalterne dans lequel il est malheureux.

Mais que recherche-t-il en démissionnant ? Un poste plus en phase avec sa prestance en cette veille de remaniement ? On attend de voir. Mais-delà de tout, son acte est important en ce moment de démocratie chancelante et de contestation générale de ce système inique de démocratie sous la férule de la ‘’Rupture’.

Par Titus FOLLY

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.