BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Dossier FNM : l’ancien ministre Komi Koutché toujours dans le viseur de Togbonon

Le Procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) s’est prêté aux questions des internautes il y a quelques jours. Au nombre des questions abordées dont les réponses ont été publiées ce lundi 24 juin 2019 sur la page facebook de la juridiction, il y a le dossier FNM dans lequel est cité l’ancien ministre, Komi Koucthé.

Selon Gilbert Togbonon, le verdict rendu en Espagne ne permet pas au mis en cause de s’échapper des griffes de la Criet.

Dans le dossier FNM, l’ancien ministre de l’Economie et des finances a gagné la bataille judiciaire contre l’Etat béninois en Espagne; mais la procédure enclenchée contre lui à la Criet est toujours d’actualité.

«L’Espagne a rejeté une demande d’extradition. C’est leur droit de rejeter. Nous en avons pris acte; mais la procédure n’est pas finie. Le dossier est en cours devant la commission d’instruction», rappelle le procureur spécial de la Criet.

A l’en croire, le refus de l’Espagne de répondre favorablement à la demande de l’Etat béninois qui souhaitait l’extradition de Komi Koutché relève de l’appréciation des juges espagnols vis-à-vis des lois.

«Au regard des lois, chaque pays apprécie les faits portés à sa connaissance. Les juges espagnols ont apprécié; ils ont rendu leur décision», a-t-il ajouté.

Que reproche l’Etat béninois à Komi Koutché ?

Il s’agit d’un dossier de mauvaise gouvernance à la tête du Fonds national de la microfinance (FNM). Cette affaire dans laquelle l’ex-DG/FNM est cité remonte en août 2017 où le conseil des ministres a rendu publics les résultats d’un audit commandité par le gouvernement pour vérifier la gestion financière de la structure de 2013 à 2016.

Selon les informations fournies par le conseil des ministres, la gestion de Komi Koutche à la tête du FNM est caractérisée par des irrégularités qui ont coûté environ 60 milliards de F CFA.

Interpellé par la justice, le mis en cause n’a pas hésité à se rendre disponible pour donner sa part de vérité dans ce dossier. Après avoir dénoncé à plusieurs reprises la procédure de la mission d’audit qui n’aurait pas cherché à l’écouter avant de rédiger son rapport, Komi Koutché s’est rendu au tribunal de Cotonou le vendredi 06 avril 2018.

Après son audition, le juge en charge de l’affaire a décidé de le laisser partir. Mais le dossier n’avait pas été visiblement rangé, car quelques temps après, la Cour de répression des infractions économiques et du Terrorisme (Criet) a pris le relais. C’est ce dernier rebondissement qui est en effet à la base des ennuis judiciaires de Komi Koutché depuis plusieurs mois.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.