BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Editorial du jour : Colonel Gbaguidi, pas de polémique

L’exercice de l’éditorial du jour est spécial. En effet, à défaut d’un droit ou des droits de réponse suite à celui du jeudi 09 mai dernier qui a tant déchainé les passions, il urge que je reprécise ma pensée.

Le rendez-vous de jeudi dernier n’a pas été du goût de certains de mes compatriotes tant à l’étranger qu’ici au Bénin. En effet, pour la majorité de ceux qui ont lu cet éditorial, ma piste de réflexion de ce jour-là paraissait être un encouragement décerné au chef d’état-major de l’armée de terre (Cemat), le colonel Fructueux Gbaguidi en dépit du drame de Cadjèhoun.

Je sais que beaucoup de ceux qui ont lu l’éditorial du jeudi dernier, l’ont lu entre les lignes, car dans la trame de ce que j’ai écrit, j’ai posé une dizaine de questions aux responsables en charge des forces de défense et de sécurité pour permettre à l’opinion de situer les responsabilités. Cela était important, après les événements dramatiques de Cadjèhoun, le 1er et 2 mai 2019 où nos forces de défense et de sécurité ont exercé une riposte inappropriée.

En dépit de tout, il y a un acte remarquable qui a été posé par le colonel Gbaguidi, chef d’état-major de l’armée de terre. Il s’agit de son discours en marge de la cérémonie des couleurs du lundi 06 mai 2019. Ce jour-là, il a dit urbi… et devant la troupe que : «L’ex président, Boni Yayi, a été le chef suprême des armées et il continuera à mériter le respect dû à son rang. Et aucun chef militaire ne voudra prendre la responsabilité négative devant l’histoire d’arrêter un ancien chef d’Etat».

Je tiens particulièrement à ce discours, car contrairement aux gardiens de leurs fantasmes, et en dépit de tout ce qui s’est passé, il faut le saluer et le souligner à plus d’un titre. Et ce pour plusieurs raisons.

D’abord, il faut tenir compte de la posture de celui qui parle. Fructueux Gbaguidi est celui qui a les rênes du maillon le plus essentiel de toute l’armée béninoise. Mieux, c’est lui qui s’occupe du harnais le plus important de toute la grande muette du Bénin. Il a donc les moyens pour. Cependant, il a professé que Boni Yayi ne sera jamais arrêté.

Dans le même sillage, le colonel Gbaguidi ne peut accepter de s’accommoder d’oripeaux de dernière heure, lui qui est l’un des meilleurs spécialistes des Nations unies en maintien de l’ordre. Il sait donc que Boni Yayi n’est pas n’importe qui qu’on arrête.

Ensuite, ce discours est d’autant plus mémorable, car il n’est pas construit au nom du devoir tragique ni du récit guerrier. Mais il s’illustre par un ton qui apaise. «Boni Yayi, a été le chef suprême des armées et il continuera à mériter le respect dû à son rang…».

Si c’est pour Boni Yayi que le peuple de Cotonou s’est soulevé et a été au front, alors ce discours du colonel Gbaguidi est d’une importance capitale.

Il faut donc le féliciter pour avoir pris une décision aux antipodes de celle de ‘’certaines forces négatives’’ qui auraient souhaité le contraire. Boni Yayi ne sera jamais arrêté dans ce pays en dépit de toutes les manœuvres subreptices.

Dès lors, après ce discours important, doit-on rester paralysé et laisser la peur nous submerger aggravant les choses ? En attendant, on peut prendre le temps de souffler, car la crainte s’est estompée.

Celui qu’on appelle dans la grande muette affectueusement ‘’le démocrate des casernes’’, Fructueux Gbaguidi n’a pas le choix. Il ne peut subitement pas changer. Républicain et démocrate, il le demeure, lui qui tient toujours à ses principes et idéaux.

«Boni Yayi ne sera jamais arrêté». Venant d’un officier de la trempe de Fructueux Gbaguidi, je suis comblé même si je tiens au sort de compatriotes morts à Cadjèhoun.

Et c’est pour cette raison que je souhaite vivement que le rapport d’enquête d’étape, rapport qualifié selon des sources sécuritaires de ‘’rapport explosif’’ soit vite publié. Ce dernier déjà selon les mêmes sources mettrait l’accent sur la présence des chasseurs et des ‘’gros bras’’ venus de l’étranger. Et que tout ce beau monde serait dans une résidence privée dans le quartier Cadjèhoun. Si cette information est vraie que les forces de défense et de sécurité nous en donnent les preuves de manière professionnelle.

Toutefois, il faudrait que le même rapport n’occulte pas les commanditaires et les exécutants de la fusillade de Cadjèhoun.

Par Titus FOLLY

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

1 COMMENTAIRE
  1. Fracasse dit

    Attention! Nul n’est au-dessus de la loi. Et yayi est un citoyen comme tout autre. Essayez donc de relativiser la déclaration du colonel et éviter de lui donner le sens qu’elle n’a pas.
    Yayi boni commanditaire de troubles et violences graves peut être bel et bien arrêté. De même que yayi dilapideur de fonds publics et coupable de crimes économiques monstrueux rendra compte de ses actes. N’allez donc pas trop vite en besogne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.