BÉNIN24 TÉLÉVISION
Toute l'actualité en continu et en temps réel

Editorial du jour : Le cas Malick Gomina

Mon confrère Malick Gomina, avec des sirènes hurlantes dans la 13ème circonscription électorale était attendu à la 8ème législature à Porto-Novo. Mais au finish, il a jeté l’éponge. Il est non partant comme on le dit dans le jargon des courses hippiques. Doit-on en être surpris ? Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Il était très attendu au prochain Parlement. Malheureusement, il vient d’y renoncer. Et voilà l’infobésité qui se jette en conjecture et qui cherche à comprendre ce qui s’est passé. A part tout ce qui a été déjà depuis 48 heures,, il y a des adjuvants pour compléter la recette mise en vitrine.

Malick Gomina ne vient-il pas de payer pour son interview ‘’Kamikaze’’ (pour reprendre cette expression d’un confrère français) avec Martin Rodriguez à la veille de la présidentielle de 2016 contre Patrice Talon ?

Je suis persuadé que mon confrère Patrick Adjamonsi qui a compris là où je veux en venir, va dodeliner de la tête quand je parle d’interview avec Martin Rodriguez contre Patrice Talon.

Pour la petite histoire, avant ladite interview du patron de Marlan’s, il y a eu l’entretien mémorable de Malick Gomina avec le candidat Patrice Talon. Celui-ci pour lancer sa campagne électorale «Surgir, agir et disparaitre», a recouru au patron de Canal 3 Bénin

En ce moment-là, dans la garde rapprochée de réflexions de Patrice Talon, Malick Gomina était à la première loge pour préparer la trame de l’entretien. En somme, l’ancien président du syndicat des patrons de presse du Bénin n’a pas compris que le rôle qui lui incombait découlait d’une grande marque de confiance de la part du suzerain de Bénin control.

Quand l’interview a été réalisé et le produit ‘’Patrice Talon’’ dévoilé, c’est un Malick Gomina ‘’méconnaissable’’ pourtant l’un des meilleurs dans ce genre médiatique au Bénin qui s’est révélé au monde au moment où les autres confrères tentaient de tenir la dragée haute à Patrice Talon.

Conscient que sa notoriété de professionnel accompli et averti a pris un sérieux coup, Malick Gomina s’est lancé dans une opération ‘’suicide’’ de rachat. Quelques jours après, Martin Rodriguez a été interviewé par le même Malick Gomina. Il a pris les contacts et a débarqué aux USA. Il s’agissait pour lui de se racheter aux yeux de l’opinion en démontrant ses fulgurances.

L’opération fut un succès total aussi dans la forme que dans le fond. Et par rapport à ce dernier flanc, les béninois ont racheté Malick Gomina en lui donnant l’absolution, car le patron de Canal 3 a été à la hauteur et a tenu son rang.

Lors de cet entretien, Martin Rodriguez a détruit le plafond de verre. Les béninois qui détestaient Patrice Talon ont aimé, parce qu’il y a eu des informations croustillantes sur le prophète de la ‘’Rupture’’ savonné dans un bain public disgracieux, En permettant à Rodriguez d’administrer des volets de bois verts à Patrice Talon alors que les deux hommes se détestent comme deux parrains à mort, Malick Gomina a signé son certificat de disgrâce.

Et quand Patrice Talon qui a les ressentiments tenaces, est devenu chef de l’Etat, mon confrère est sur sa liste noire. Mais, Malick Gomina très intelligent a compris le danger. Dès le 06 avril 2016, il a su établir les passerelles avec Olivier Boko, l’ombre ou/et la doublure de Patrice Talon. Mais la proximité et la promiscuité avec Monsieur Boko n’ont pas suffi pour le racheter. Au finish, il s’est retrouvé simple suppléant.

Dans ces conditions, renoncer à être candidat est devenu pour lui un impératif catégorique. Très attendu dans le réel par une jeunesse de Djougou et du Bénin avec son charisme hypnotiseur pour apporter sa pierre à l’édifice, le rêve de Malick Gomina de devenir député a été brisé.

Par Titus FOLLY

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER...

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

LÉGISLATIVES 2019

LÉGISLATIVES 2019

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.