BÉNIN24 TÉLÉVISION
Toute l'actualité en continu et en temps réel

Éditorial du jour : Les ‘’Ecureuils’’ invités au milieu des planètes non-alignées

Ambiance, lumières, couleurs…Tout y était hier au stade ‘’général Mathieu Kérékou’’. Pour une fois depuis le 06 avril 2016, le peuple béninois a brisé les liens de la ‘’Rupture’’, et a oublié sa précarité et sa paupérisation pour être dans une joie manifeste. Tout ceci grâce à la qualification des ‘’Ecureuils’’ pour Egypte 2019.

C’était hier face aux ‘’Eperviers’’ du Togo. Mais avant, le 06 mars 2019 est passé par là. Quand Patrice Talon a renoncé à ses élections exclusives avec ses deux partis. le peuple béninois qui a été meurtri depuis trois ans sur tous les plans pouvait s’offrir son premier bol d’air. Analyse dans l’exercice de l’éditorial du jour.

Un peu plus haut dans le ciel, depuis 2016, on a remarqué Jupiter qui « s’allume » au-dessus de l’horizon. Conséquence, économiquement, les béninois continuent de serrer la ceinture depuis 35 mois de la gouvernance Talon.

Mais mieux, au-delà de ce contexte, c’est qu’à partir du 04 avril 2017, le front politique a affiché une planète géante avec l’un des astres les plus brillants. Il s’agit de la politique de la ‘’Ruse’’ et de la ‘’Rage’’.

On en était là quand les élections monocolores ont été proposées au Bénin avec le Bloc républicain et l’Union progressiste. Ces derniers devraient être les seuls en lice pour le scrutin du 28 avril 2019.

Heureusement que Patrice Talon a pris conscience que l’imposture érigée en système de gouvernance ne pourrait se poursuivre et qu’on ne peut organiser les élections législatives sans l’opposition. Il a donc exigé des élections inclusives. Ce jour-là, l’éphéméride affichait le 06 mars 2019.

Depuis cette date-là, j’étais persuadé que les ‘’Ecureuils’’ du Bénin dans ce ‘’duel à mort pour la qualification à la Can 2019’’ contre les ‘’Eperviers’’ du Togo allaient surmonter cet obstacle. Et depuis hier, c’est chose faite.

En effet, pour moi qui ai touché du doigt certaines pesanteurs sociologiques de notre pays qui font que quand les béninois sont divisés et inconciliables sur le plan politique, ils préfèrent dévoiler ‘’les secrets du terroir’’ à l’adversaire pour faire mal au pouvoir en place.

Et quand Patrice Talon est sorti de sa politique de tourbe, j’étais persuadé que les ‘’Ecureuils’’ allaient correctement faire leur job qui leur incombe. Et hier, le ‘’Onze national’’ avec un éclat rougeoyant a fait ce qui lui incombe pour transpercer la tension politique qui règne au Bénin.

Et sans s’armer d’une paire de jumelles ou lunettes, c’est que dans le contexte actuel, avec la victoire des ‘’Ecureuils’’, il ne faut pas tourner autour de la baraque. Le Bénin vient de démontrer qu’il s’est communié quand il n’est pas pris en tenaille par un impérium.

En effet, hier la mobilisation du peuple béninois a été l’un des facteurs déterminants de la victoire, Et par ce fait, il a démontré au souverain qu’il faut respecter ses droits dans tous ces ressorts.

Quand un peuple croit en son étoile, il dégage une certaine fierté et il est convaincu qu’il va réussir. Mais Patrice Talon avec cette leçon que le peuple béninois vient de donner à la ‘’Rupture’’, va-t-il s’y conformer davantage et profiter des prochaines élections pour changer ses discours sibyllins qui sont encore intacts ? Où va-t-il se conformer aux compilations républicaines? Questions à qui de droit.

Mais en attendant les réponses, j’adresse mes vives félicitations aux ‘’Ecureuils’’ tout en leur souhaitant une très bonne compétition en Egypte en juin-juillet prochain.

Par Titus FOLLY

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

LÉGISLATIVES 2019

LÉGISLATIVES 2019

CAN 2019

CAN 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.