BÉNIN24 TÉLÉVISION
Toute l'actualité en continu et en temps réel

Education : le Bénin bénéficie d’une subvention de GPE

Le Global partnership for education (GPE) ou Partenariat mondial pour l’éducation vient d’approuver de nouvelles subventions au profit du Bénin, du Burundi et d’autres pays à hauteur de 176 millions de dollars US.

Le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) octroie de nouvelles subventions d’un montant de 176,6 millions de dollars américains pour soutenir la scolarisation de haute qualité des enfants au Bénin, au Burundi, au Népal, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Tanzanie et en Ouzbékistan.

Les subventions ont été approuvées par le conseil d’administration du GPE. Selon un communiqué du GPE, en date du mardi 09 avril 2019, ce nouveau financement aidera les gouvernements des six pays à renforcer leurs systèmes éducatifs nationaux grâce à un ensemble d’interventions allant du développement plus rapide et de meilleure qualité à la petite enfance, à l’apprentissage accéléré dans les premières années, à la formation des enseignants, à la création et à la distribution de matériels pédagogiques de haute qualité, infrastructures physiques améliorées, collecte de données sur l’éducation plus rigoureuse, suivi, analyse et gestion accrue de l’éducation professionnelle.

«Ces subventions sont des exemples parfaits du pouvoir de transformation fondamental du GPE, fournir aux pays en développement les ressources essentielles dont ils ont besoin pour éduquer tous leurs enfants», a déclaré Julia Gillard, présidente du Conseil d’administration du GPE et ancien premier ministre australien.

Ces subventions sont d’excellents exemples du pouvoir de transformation fondamental du GPE, fournir aux pays en développement les ressources essentielles dont ils ont besoin.

«Le financement du GPE est à l’œuvre dans des pays du monde entier, aidant les gouvernements à donner aux enfants, en particulier aux filles et aux autres groupes vulnérables, les connaissances et les compétences nécessaires pour s’épanouir», a-t-elle ajouté.

Le modèle de financement axé sur les résultats du GPE ne permet d’obtenir le tiers de chaque subvention que lorsque les pays ont atteint les objectifs convenus pour améliorer l’efficacité de leur système éducatif, notamment un plus grand nombre d’enfants qui restent et terminent leurs études; renforcer l’équité pour que les groupes d’enfants non mérités aient accès à une éducation de qualité; et produire de meilleurs résultats d’apprentissage.

Trois des pays, le Népal, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et l’Ouzbékistan ont également reçu des subventions multiplicatrices du GPE, qui fournissent un dollar américain pour chaque tranche de 3 dollars américains.

Ces pays mobilisent des fonds nouveaux et supplémentaires provenant d’autres sources. Le multiplicateur GPE est un instrument financier innovant qui catalyse des investissements plus importants et de meilleures qualités dans l’éducation.

19,4 millions de dollars US pour le Bénin

Depuis 2018, 12 pays ont obtenu plus de US $ 100 millions d’allocations, qui ont mobilisé plus de US $ 440 millions pour soutenir une éducation de qualité.

Dans la nouvelle approbation, le Bénin recevra une subvention de 19,4 millions de dollars des États-Unis pour répondre aux priorités de l’éducation. La subvention du Burundi, d’un montant de 25,6 millions de dollars, contribuera à améliorer la qualité de l’apprentissage des enfants en construisant davantage de classes pour les écoles primaires dans les zones les plus vulnérables.

Une subvention de 24,2 millions de dollars US ira au Népal afin d’améliorer la qualité de l’enseignement afin d’améliorer les résultats de l’apprentissage. La Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) recevra une subvention de 7,4 millions de dollars.

Durant la dernière décennie. La subvention de 90 millions de dollars de la Tanzanie s’appuiera sur les efforts couronnés de succès qu’elle a déployés pour inscrire davantage d’enfants, en particulier les plus vulnérables.

Et l’Ouzbékistan recevra un don multiplicateur de 10 millions de dollars qui sera mobilisé parallèlement à un cofinancement supplémentaire de près de 60 millions de dollars de l’Association internationale de développement et du Partenariat mondial pour les approches axées sur les résultats.

Par Joël YANCLO

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

LÉGISLATIVES 2019

LÉGISLATIVES 2019

CAN 2019

CAN 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.