BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Famille monoparentale : une réalité bien pesante pour les parents

Une famille devient monoparentale à l’issue d’une séparation, d’un divorce ou du décès de l’un des deux parents. Une situation qui peut être pénible pour les parents comme pour les enfants qui font parfois face à des difficultés financières ou du regard inquisiteur ou méprisant des autres.

Divorce, séparation, veuvage… sont autant de causes qui expliquent une famille monoparentale. Par le passé, les familles monoparentales étaient montrées du doigt. Aujourd’hui, la situation est très différente.

Néanmoins, ces familles rencontrent diverses difficultés. Il n’est donc pas rare que les femmes qui élèvent seules leurs enfants ne puissent pas travailler à temps plein.

Nous sommes à Godomey dans la commune d’Abomey-Calavi. Maman Rosine, la quarantaine et mère de trois garçons, nous reçoit dans sa demeure pour s’ouvrir à nos lecteurs. Elle fait le récit de son quotidien devenu monotone et amer depuis le décès de son époux, il y a six ans.

«Les familles monoparentales souffrent énormément surtout quand ils s’agit des femmes qui doivent s’occuper de plusieurs enfants. Difficilement, l’ainé a eu le CEP. Il est aujourd’hui en 4ème. Les deux autres sont encore au cours primaire et je ne me bats pour les nourrir seule sans aucune aide de la famille. Parfois, mes enfants ne trouvent pas le petit déjeuner. Alors que quand leur papa était en vie, c’était différent».

Le regard des autres …

L’une des difficultés majeures pour les familles monoparentales est le regard des autres. Trop souvent, ces familles sont associées à la pauvreté, la précarité, l’échec.

«Le regard sur elles est un regard de pitié qui n’est pas toujours justifié. Bien sûr la séparation peut être suivie d’une période de mal-être pouvant aller jusqu’à la dépression. Cependant, cette situation peut aussi être une libération, une nouvelle vie accueillie avec bonheur et enthousiasme. Tout dépend de comment chaque parent s’y prend», confie Aurelie Ganhouto, assistante sociale.

Il est aussi à noter que le regard porté sur un papa et une maman est très différent. Le papa seul passe souvent pour un homme courageux et attendrissant. Il est au final plus soutenu par son entourage et par les personnes en contact avec ses enfants tandis que la femme est confrontée à des préjugés.

Les enfants des familles monoparentales…

Dans les familles monoparentales, les enfants ont une place particulière. Ils sont élevés par un seul de leurs parents, le plus souvent leur mère. Parfois, la garde est partagée entre le père et la mère. Les enfants ont donc deux familles monoparentales. Qu’il s’agisse d’enfants en bas âge ou d’adolescents, il est essentiel de bien les entourer et de les accompagner dans ces changements.

Pour eux, la situation peut être très délicate. Les enfants subissent eux aussi la séparation avec un membre de la famille. Parfois cette séparation entraîne un déménagement, un changement d’école, un début de délinquance etc.

Famille monoparentale et vie professionnelle

«Lorsque le parent à la tête d’une famille monoparentale travaille, il peut également avoir des difficultés pour progresser dans sa carrière. L’employeur pense que les enfants empêcheront son salarié de s’investir dans son travail, de faire des déplacements ou encore de travailler plus. Une fois encore, c’est une image erronée», explique une mère célibataire qui a requis l’anonymat.

Comme toutes les familles, les familles monoparentales font recours à des garderies ou confient les enfants à garder à leurs proches.

Même si les enfants des familles monoparentales peuvent être fragilisés au moment du changement, la situation est très provisoire. Très vite, ils trouvent de nouveaux repères. Les événements peuvent même leur apporter plus de maturité.

Les familles monoparentales réussissent aussi …

Les familles monoparentales sont des familles comme les autres. Elles font face a des difficultés, certes, mais aussi beaucoup de moments de complicité. Il n’est pas rare que les événements resserrent les liens des fratries et améliorent la relation parent/enfant. Les enfants issus de ces familles sont souvent plus matures et plus autonomes. Ils gagnent en indépendance plus rapidement. Ce qui est bénéfique au quotidien, à la maison comme à l’école.

Par Dorice DJETON

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.