BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Il frappe son chien à mort avant de le jeter à l’eau : le tribunal refuse la peine proposée

Le tribunal de Mulhouse (Haut-Rhin) a estimé que la peine proposée par le procureur pour un homme qui avait tué son labrador, en juillet dernier, n’était pas adaptée.

Il a donc refusé de l’homologuer, afin que le propriétaire du chien , qui avait plaidé coupable, réponde de ses actes en étant jugé par le tribunal correctionnel.

L’homme avait été interpellé par des agents de la BAC, après avoir été aperçu en train de jeter quelque chose dans un bassin de la ville. A l’intérieur, le cadavre d’un labrador âgé de 4 ans. Il avait avoué l’avoir frappé à coups de pierre, jusqu’à le tuer, car il ne voulait plus le garder.

Pour tenter d’éviter un procès, il avait opté pour une procédure de reconnaissance préalable de culpabilité (ou plaider-coupable). Le procureur avait alors proposé, vendredi dernier, une peine de 100 heures de travail d’intérêt général, assortie d’une interdiction de détenir un animal pendant cinq ans.

Proposition que le tribunal a refusé, pour qu’il soit jugé en octobre prochain.

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.