BÉNIN24 TÉLÉVISION
Toute l'actualité en continu et en temps réel

L’insomnie : un trouble du sommeil qui complique le quotidien de plus d’un

Diminution de la durée habituelle du sommeil ou atteinte de la qualité du sommeil, l’insomnie paraît comme un problème banal pour ceux qui n’en souffrent pas et atroce pour ceux qui en souffrent de manière chronique. Elle peut entraîner une fatigue chronique mais aussi une dépression, une sensation d’épuisement et il peut devenir impossible de profiter de la vie.

Sylvie vient de déménager précipitamment avec son époux et ses 3 enfants. Bien que le nouvel appartement soit spacieux, il n’est pas assez aéré comme le précédent. Du coup, Sylvie peine à trouver le sommeil la nuit et ce depuis plus plusieurs semaines.

De son côté, Naddia vient de se séparer de son fiancé avec qui elle a passé plus de sept ans. Très affectée par cette rupture douloureuse, Naddia ne dort presque plus les nuit. Bientôt deux mois mais difficile pour elle de retrouver son équilibre.

En effet, l’insomnie est un trouble fréquent du sommeil qui se manifeste par des difficultés à s’endormir et / ou des réveils fréquents au cours de la nuit. La période de sommeil est plus courte et de mauvaise qualité.

Au réveil, on ne se sent pas reposé. En effet, les besoins en sommeil varient selon les personnes, leur âge, leurs activités. Pour certains, c’est 6h pour d’autres c’est 9 d’horloges. L’insomnie peut être causée par une mauvaise hygiène du sommeil.

Soit que la personne va avoir des activités qui vont encourager l’hyper vigilance et donc altérer l’architecture du sommeil tels que des exercices physiques extrêmes avant le coucher, la prise de stimulants comme la caféine, la nicotine, regarder la TV, tablette, jeux en ligne….

Soit que la personne ne s’offre pas des comportements et un environnement qui favorisent le sommeil comme par exemple avoir une chambre mal aérée, trop chaude avec des animaux domestiques qui dérangent ou de rester trop longtemps au lit et ne pas respecter des horaires de coucher régulier …

Pendant la nuit, la quantité de sommeil est réduite par : des difficultés d’endormissement, des éveils nocturnes et un réveil trop précoce le matin. Le sommeil est vécu comme léger et non reposant. La journée du lendemain est difficile avec des plaintes de fatigue, somnolence, irritabilité, et s’accompagne souvent de troubles de l’humeur.

La plupart du temps, l’insomnie est transitoire. C’est une réaction spécifique à une situation associée à un stress, comme une maladie, un déménagement, une séparation ou à un environnement perturbant comme la chaleur ou le bruit…

Normalement, au bout de quelques jours, quelques semaines, tout rentre dans l’ordre. Ce qui ne signifie pas pour autant que ces insomnies ne sont pas à traiter. Bien au contraire. La solution, ce ne sont pas les somnifères mais plutôt des astuces et une hygiène comportementale pour retrouver un bon sommeil.

Adopter une meilleure solution

Les solutions pour guérir l’insomnie n’ont rien à avoir avec les médicaments somnifères peu efficaces et entraînant une accoutumance. Certes, ils vous font dormir la nuit où vous les prenez, mais ils ne guérissent jamais votre anxiété, ni votre difficulté à vous endormir, à vous rendormir, à ne pas vous réveiller dans la nuit ou au petit matin.

Pire, ils vous font entrer dans le monde de l’addiction. Parce que si vous commencez à prendre un somnifère, vous avez mis le doigt dans l’engrenage de la drogue. Il vous en faudra ensuite tous les soirs, avec des doses de plus en plus fortes et ce sera de moins en moins efficace. Cependant, un somnifère peut occasionnellement rendre service et c’est dans cette optique qu’ils sont autorisés à la vente : sur une très courte période.

Le traitement de l’insomnie, c’est la thérapie comportementale et cognitive pratiquée par un spécialiste formé. Ce traitement guérit l’insomnie sans médicament. Il s’agit d’éduquer, de rééduquer votre cerveau pour qu’il vous permette de dormir. Ce n’est pas instantané, il faut compter deux mois de traitement, mais cela en vaut la peine puisqu’il s’agit de guérison. Il important d’insister sur deux éléments à savoir le cadre et l’alimentation.

Ainsi, la chambre à coucher doit donner envie de dormir. Elle doit être calme pour que vous ne soyez pas victimes de micro-réveils. Elle doit être sombre. La température doit être légèrement en dessous de la température corporelle (37°C). La chaleur est un ennemi du sommeil. Trop de fraîcheur aussi. Elle doit être bien ventilée.

Pour que votre cerveau soit aussi bien ventilé pendant le sommeil. Le dîner influe aussi sur la qualité du sommeil. Un repas trop lourd perturbe le sommeil. Le processus de digestion compétis avec celui du sommeil.

Un repas trop acide peut générer une des remontées induisant des brûlures de l’œsophage. Il est conseillé d’être modéré et varié. N’oubliez pas l’adage : manger comme un roi le matin, comme un prince le midi, et comme un pauvre le soir!

Par Dorice DJETON

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

LÉGISLATIVES 2019

LÉGISLATIVES 2019

CAN 2019

CAN 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.