Logements sociaux au Bénin : 20 milliards de Fcfa d’accords de prêt avec la Boad

Les députés ont ratifié ce lundi 14 janvier 2019 à Porto-Novo, un accord de prêt concernant les logements sociaux qui seront construits à Ouèdo à Abomey-Calavi. Il est établi à un montant de 20 milliards de francs Cfa.

Le financement du projet de la construction des logements sociaux au Bénin entre dans sa phase active. L’accord de prêt a été ratifié par les élus du peuple. Il s’agit d’un financement conclu entre la République du Bénin et la Banque ouest africaine de développement (Boad).

Il sera construit 944 logements sociaux pour le bonheur des populations béninoises. L’Etat est actionnaire au même titre que des banques primaires et des sociétés d’assurances. Selon le ministre du cadre de vie, la gestion sera confi ée à une structure du secteur privé pour redonner confiance aux futurs propriétaires.

Cette nouvelle donne s’inspire du fait que la gestion de nombreux logements sociaux fut catastrophique au temps du régime de Boni Yayi. Un travail préalable d’études de marchés a été effectué pour ne pas retomber dans les mêmes travers.

Le ministre José Tonato a invité les Béninois à faire confi ance au gouvernement car cette fois-ci, a-t-il dit, des leçons ont été tirées des erreurs passées. Le pouvoir d’achat des Béninois a été étudié et on est en droit de croire que les logements sociaux seront construits afi n que les couches moyennes en tirent profit.

Plus de 16 milliards pour lutter contre l’érosion côtière à Cotonou

Les députés également ont ratifié le lundi 14 janvier à Porto-Novo un accord de prêt pour lutter contre l’érosion côtière à l’Est de Cotonou. Il porte sur un montant de 16 milliards 385 millions de francs Cfa. Il lui est adressé un taux de 2,03% avec une durée de 10 ans. Cet accord de prêt est signé entre la république du Bénin et Arabo Bank.

Plusieurs députés sont intervenus pour féliciter le gouvernement pour cette noble initiative qui vise à sauver les populations à l’Est de Cotonou.

Selon André Okounlola, les populations à l’Est de Cotonou vivent un véritable calvaire. Elles sont menacées tous les jours par la mer.

Pour lui, il faut encourager le gouvernement dont l’objectif est d’assurer l’intégrité du territoire national. Le député Yèhouétomè a à son tour félicité le gouvernement. Il va plus loin en déclarant que les études sont faites avant le lancement des travaux. Ce qui est louable car ce ne fut pas le cas au temps du régime qui a précédé le président Patrice Talon.

Il a encouragé le gouvernement à aller plus loin parce qu’on assiste à une nouvelle approche de la gestion des dossiers. Le même argumentaire a été développé par le député Agbodranfo. Il a félicité le gouvernement pour cette initiative.

Selon lui les premiers épis à l’Est de Cotonou ont sauvé le collège du Littoral. Il a rassuré le président Patrice Talon du soutien des populations et surtout de la jeunesse qui voit en lui un bâtisseur.

Par Raoul Gandaho(Correspondant régional Ouémé/Plateau)

 

Articles recents

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire apparaîtra une fois approuvé

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.