BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Marché des titres publics UMOA : Les émissions en baisse de 10% en 2019

Les émissions de 2019 sur le marché des titres publics de l’Union monétaire ouestafricaine (UMOA) vont enregistrer une baisse de 10% par rapport à l’année 2018. C’est ce que révèle le calendrier des émissions annoncé en fin de semaine par la responsable des opérations de l’Agence UMOA-Titres, Oulimata Ndiaye.

Selon le calendrier des émissions de 2018 affichait un montant prévisionnel de 3 026 milliards Fcfa comprenant 1 204 milliards Fcfa de Bons assimilables du Trésor (BAT) et 1 822 milliards Fcfa d’Obligations assimilables du Trésor (OAT), un montant en baisse d’à peu près 11%. Oulimata Ndiaye, responsable des opérations de l’Agence UMOATitres a conclu que les émissions de 2019 sont en baisse de 10%.

«Lorsque nous regardons le calendrier consolidé des émissions de 2019, nous partons sur un montant global de 2 723 milliards Fcfa soit une baisse de 10% par rapport à 2018», a-t-elle indiqué lors d’une rencontre de l’Agence UMOA-Titres avec les émetteurs du marché des titres publics de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Ce fléchissement des émissions s’explique selon elle par une baisse des montants à émettre par la Côte d’Ivoire et par le Mali qui prévoient beaucoup moins que ce qu’ils avaient annoncé en 2018.

En contrepartie, des émetteurs comme le Togo devraient solliciter davantage le marché en 2019. «Il y aura un tout petit peu moins de 131 émissions dans la mesure où il y aura des émissions simultanées pour un montant total de 2 723 milliards Fcfa»,a-telle dit.

Selon le calendrier prévisionnel, l’Agence enregistre un montant moyen prévisionnel par émission qui ressort à 21 milliards et une durée moyenne de deux ans et six mois.

«Par types d’instruments, l’on a 55 titres qui devraient être émis sous la forme de Bons assimilables du Trésor (BAT) pour un montant de 1 242 milliards Fcfa avec un montant moyen de 22,5 milliards Fcfa par titres et une durée moyenne de dix mois sur ces instruments», a-t-elle mentionné.

La majorité des émissions sont prévues sur une maturité de un an et de trois ans avec à peu près 750 milliards Fcfa qui devraient être demandés sur la maturité de un an, 800 milliards Fcfa sur une maturité de trois ans. Et ce, avec une forte velléité sur les durées de vie des encours».

Dans le cadre des émissions de Bons ou d’obligations du trésor sur le marché des titres publics, les États de l’UEMOA utilisent l’adjudication.

Ainsi, sur le marché par adjudication, les États membres de l’Union lèvent «en moyenne entre 2 500 et 3 000 milliards Fcfa chaque année» sous la forme de Bons ou Obligations du Trésor.

Par Félicienne HOUESSOU

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.