BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Mouvance présidentielle : France, la guerre fait rage entre l’Union progressiste et le Bloc républicain

La belligérance politique entre les deux partis siamois de Patrice Talon, ne se limite pas seulement au territoire national. Elle s’est déplacée sur les bords de la Seine où l’Union progressiste de Bruno Amoussou et le Bloc républicain, de Jean Michel Abimbola usent de stratégies militantes pour asseoir leur hégémonie.

Qui de l’UP et du BR réussira à rallier le plus grand nombre de béninois de France proches de Patrice Talon ? Qui contrôlera cet électorat au profit du chef de l’Etat ?

Bruno Amoussou et Jean Michel Abimbola sont très enthousiastes dans cette quête de leadership en France.

En effet, après la cérémonie baptismale de ces deux formations politiques à la solde de Patrice Talon, on avait cru que les ambitions de chacun de ces leaders allaient se résumer à la quête des voix lors des dernières législatives.

Mais bien avant ces dernières qui ont consacré la victoire de l’UP lors de ce scrutin exclusif, Bruno Amoussou qui ambitionnait de «faire main basse» sur les béninois de la diaspora de France, y a dans la foulée installé sa rampe de lancement. La section UP de France a été ainsi portée sur les fonts baptismaux et confiée à Urbane Assogba.

Etincelles d’intérêt

Bruno Amoussou à la tête d’une forte délégation des caudataires du régime, après les législatives endeuillées, est allé à Paris pour une séance d’explication et de lecture expliquée de ces élections exclusives. C’était le 25 mai 2019, à l’hôtel Timhotel Paris-4 boulevard Berthier, 75017.

Ce jour-là, la section UP de France a joué un rôle de premier plan dans la mobilisation. Ainsi, Bruno Amoussou a pris une option psychologique sur la machine lourde du triumvirat Abimbola, Tchané et Gbian.

En dépit de cette avance, Jean-Michel Abimbola n’a pas renoncé à prendre aussi place en France. C’est ainsi que le Bloc républicain, après son congrès baptismal à Parakou, le 8 décembre 2018, congrès qui a fait de la mise en place d’une section en France, une priorité, est passé à l’acte.

Résultat, la section France, comme base militance de ce parti, a été aussi installée. C’était le 11 juillet 2019 à Paris. Jean-Michel Abimbola y a fait le déplacement et c’est sous sa coupole que Wilfried Kintossou, a pris les rênes de cette section.

Depuis lors, l’UP et le BR, par des manœuvres politiques subreptices tentent de rallier le plus grand nombre de béninois de France proches de Patrice Talon. Qui contrôlera cet électorat en minorité au profit du chef de l’Etat ?

Cette guerre de leadership amuse les partisans de l’opposition majoritaires dans la diaspora béninoise de France. Il ne peut en être autrement, car l’UP et le BR ont été utilisés par Patrice Talon comme des chevronnés de drones pour frapper l’opposition avec des lois liberticides. La suite, on la connait, avec des élections exclusives, des morts et un Parlement illégitime installé.

Par Germain TEKLY, Correspond en France

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.