BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Parc national de la Pendjari : un atout économique à préserver au Bénin

Porté au devant de l’actualité ces derniers jours avec la disparition puis, heureusement, la réapparirion de deux touristes français, le parc national de la Pendjari, grand attrait touristique avec les investissements consentis par le gouvernement et ses partenaires, reste et demeure une fierté béninoise et une destination sure pour les touristes.

Fer de lance du tourisme béninois, avec aux manettes, le gouvernement et des organisations internationales à but non lucratif comme African Parc, National Geographic Society, la Wyss Foundation et la Wildcat Foundation, le parc national de la Pendjari, plus grand d’Afrique de l’Ouest bénéficie d’une nouvelle initiative visant à stimuler le tourisme béninois.

Il s’agit d’un partenariat novateur pour un engagement financier de l’ordre de 23,5 millions de dollars visant à soutenir le parc national Pendjari au Bénin. Car, Pendjari est un paysage dont l’importance et l’attrait touristique est mondialement reconnu avec la présence des plus grandes populations d’éléphants, de lions et de guépards restants dans la sous-région Ouest africaine, qui reçoit des milliers de touristes par an.

Situé au Nord-ouest du Bénin, le parc de la pendjari couvre une superficie de 4.800 km². Il constitue une composante principale du complexe transnational W-Arly-Pendjari (WAP) de 35.000 km², réparti sur trois pays à savoir le Bénin, le Burkina Faso et le Niger. Le vaste paysage de la Pendjari contient d’importantes zones humides qui sont essentielles pour un certain nombre d’espèces locales, notamment les buffles et diverses espèces d’antilopes et plus de 460 espèces d’oiseaux.

Dans le but de mieux protéger Pendjari et de réaliser la valeur économique et sociale du parc, l’organisation African Parks a signé avec le gouvernement béniois, un mandat de gestion de 10 en janvier 2017. Grâce à ce partenariat, des rangers ont été déployés dans l’ensemble du complexe de la Pendjari pour veiller à ce que les populations et la faune bénéficient de la stabilité accrue dans la région.

Environ 1.200 élèves et enseignants ont bénéficié du programme d’éducation environnementale du parc en 2017. En collaboration avec l’Elephant Crisis Fund et le Lion Recovery Fund, les premiers colliers satellites ont été déployés sur des éléphants et des lions à la Pendjari afin de mieux comprendre leur écologie et leurs mouvements dans le complexe Arly-Pendjari.

African Parks a également créé une brigade spéciale chargée de l’application de la loi afin de protéger la faune du parc et de créer un groupe de soutien pour la conservation avec les communautés locales. Objectif, protéger la dernière grande étendue sauvage de l’Afrique de l’Ouest et ses espèces emblématiques, qui constituent un atout pour l’économie béninoise pour que le parc se positionne comme une destination mondiale du tourisme animalier. Cela augmentera l’emploi et générera des revenus indispensables pour le parc ainsi que pour les communautés locales vivant dans la région.

Travailler avec les communautés est une priorité absolue pour atténuer les conflits hommes-faune et fournir des moyens de subsistance alternatifs au braconnage et à l’extraction des ressources, afin d’assurer la prospérité future de la région.

Par Joel YANCLO

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.