BÉNIN24 TÉLÉVISION
Toute l'actualité en continu et en temps réel

Production et distribution de l’énergie : de remarquables efforts dans l’Ouémé

Dans le cadre de la semaine de l’énergie, les associations de consommateurs et les hommes des médias se sont redus le mardi 09 avril 2019 sur certaines installations dans l’Ouémé. De la centrale Wartsilla au site d’interconnexion de Tanzoun pour échouer au smart village d’Adido à Bonou, les efforts du président Talon et son gouvernement pour évincer le drame de l’indisponibilité de l’énergie restent palpables.

Plusieurs installations de production et transports sont réhabilitées avec de la lumière qui jaillit en plein temps au grand bonheur d’un nombre accru de consommateur.

Installée en 2005, la centrale électrique sous station de Ouando destinée à desservir Porto-Novo et environs et d’appoint pour le réseau côtier avec une capacité productive de 12 Mégawatts aura fait long feu. Les groupes installés sont en effet très tôt tombés en désuétude.

Il aura fallu l’avènement du président Talon pour que cette centrale redémarre grâce au dynamisme du ministre de l’énergie, Dona Jean Claude Houssou. Tenaillée par la crise énergétique qui secoue le Bénin, La Rupture a pensé à une thérapie de choc.

De la réalisation de nouvelles centrales à des alternatives de diversification des sources de production passant par la réhabilitation de l’existant en souffrance chronique de maintenance, le gouvernement ne tarit pas de stratégies. C’est alors que les six groupes installés de la sous station de Ouando à Porto-Novo dans un état déjà comateux ont connu de profonds travaux de maintenance avec à l’arrivée, la récupération de cinq d’entre eux d’une capacité de 02 mégawatts chacun.

Ce faisant, le président Talon et son gouvernement ont réussi à redémarrer cette sous station qui fournit dix mégawatt au réseau local. Selon les explications de Calixte Kiti, directeur régional Ouemé-Plateau de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE), cette sous station est capable d’alimenter la capitale béninoise et ses environs, soit de Sèmè jusqu’à Djrègbé aux heures creuses sans compter Adjarra, Adjohoun.

Quant au département du Plateau, il peut être entièrement alimenté par une autre sous station, celle d’Onigbolo. Du point de vue de la distribution, le département de l’Ouémé abrite toujours à Tanzoun, un poste de répartition sous la gestion de la Communauté électrique du Bénin.

Ce poste en effet, confie Pierre Zannoubo, chef poste, dessert deux lignes, à savoir, Cinquantenaire-Bonou puis d’Avrankou-Igolo. Il est le même selon ses explications à alimenter Sèmè-Kpodji, déchargeant ainsi de décharger en partie Vèdoko. Toutefois, la source de production la plus répandue au Benin reste l’énergie électrique.

Mais le gouvernement entend s’abreuver à toutes les sources possibles, en témoigne la mise en place en partenariat public-privé d’une unité de pilote production solaire d’électrification rurale à Adido dans la Commune de Bonou, laquelle initiative fait déjà tâche d’huile.

‘’Adido smart village’’, expérience réussie d’énergie solaire

Dans ses efforts quotidiens pour annuler la peine du peuple béninois en énergie, le gouvernement du président Talon n’entend pas s’abreuver à une seule source. C’est pourquoi, en s’adossant à Winch Energie, une merveilleuse expérience se développe à Adido dans la commune de Bonou où, de source solaire, 30 kilowatts d’énergie sont quotidiennement produits.

Ce projet qui vient appuyer le développement des artisans du milieu, est conduit par Winch Energie. Réseau basse-tension déployé sur deux kilomètres six cent mètres et alimenté par 150 panneaux solaires, ce smart village dessert actuellement 60 usagers avec 140 autres en attente d’être satisfaits, a expliqué Charles Agueh, responsable du centre.

Il s’inscrit dans le cadre des installations pilotes d’électrification rurale, que promeut le gouvernement béninois sous le leadership du président Talon et du ministre Dona Jean Claude Houssou. Ce smart village initie par ailleurs les artisans notamment, les coiffeuses et couturières d’Adido à l’internet afin de les aider à profiter des avantages de l’outil pour perfectionner leur travail.

L’abonnement au smart village donne droit à un kit composé d’une télévision susceptible de capter cent chaines, trois lampes et une bactérie de régulation, d’une autonomie de 48 heures en usage modéré et 8heures quand elle est vraiment sollicitée. Livré contre 275.000 Fcfa, le centre dans le souci de faciliter l’accès à la population, s’est résolu d’étaler le règlement jusqu’à 6 mois pour ceux qui le désirent.

Un projet d’une portée hautement salutaire selon les artisans rencontrés qui ont à tour de rôle plaidé pour l’augmentation de la capacité disponible pour faciliter l’accès à un nombre accru. L’autonomisation énergétique du Bénin, la couverture totale du territoire national en énergie de source variée se dessinent ainsi au grand bonheur des populations.

Les associations de consommateurs au vu de ces merveilles ont unanimement salué cette avancée et ont souhaité qu’elle se renforce afin que l’énergie soit vraiment disponible à un coût réduit.

Par Bidossessi WANOU

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

LÉGISLATIVES 2019

LÉGISLATIVES 2019

CAN 2019

CAN 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.