BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Réhabilitation du pont de la Sota : reprise des activités économiques à Malanville

La route du développement passe par le développement de la route a-t-on l’habitude de dire. Effondré en septembre 2018 sous la furie des eaux et après avoir causé près de 10 mois de calvaire aux populations, le pont de la Sota situé à l’entrée nord de Malanville, une infrastructure très importante dans les échanges commerciaux qui a occasionné depuis son effondrement d’énormes pertes tant au niveau de l’économie nationale qu’internationale est désormais rouvert aux usagers. Ces derniers se réjouissent de cette reconstruction. C’est le constat fait ce mardi 9 juillet 2019 dans la cité des Malan.

Reliant le Bénin à plusieurs autres pays, l’effondrement du pont de la Sota en son temps n’a laissé personne indifférent. Usagers, transporteurs, autorités municipales nationales et même étrangères ont souffert le martyre.

A l’hôtel de ville de Malanville, le deuxième adjoint au maire Nouhoum Sambo Moussa a souligné que cette période a été une période de très grande pression pour l’équipe municipale.

«Il a fallu l’effondrement de ce pont pour que l’on comprenne l’importance de la commune de Malanville dans les échanges commerciaux. Ceci a eu un impact économique négatif considérable sur la commune : flambée de prix des denrées de première nécessité ; coupure de la commune avec plusieurs pays tel que le Niger, le Nigéria etc.; stationnements de camions ; développement sur le terrain d’un nouveau type de commerce causant du tort aux usagers, bref il y a eu une pression terrible sur la mairie» a expliqué le deuxième adjoint au maire.

Mais à ce jour a-til poursuivi, c’est une satisfaction inestimable dans le rang de tous les usagers de cette route inter-Etats, que ce soit sur le plan moral que sur le plan du rayonnement de l’économie locale qui se voit renaître de ses cendres à travers la reprise normale des activités dans le marché international de Malanville, l’un des plus grands centres commerciaux du Bénin. Il y a eu donc un soulagement au plan local, national et international après la reconstruction de ce pont a souligné Nouhoum Sambo Moussa.

Sur le terrain, Intakona Goumar, conducteur de bus nigérien tout comme beaucoup d’autres conducteurs de véhicules a confi é être très fi er de la reconstruction de ce pont qui avait causé assez de dommages au secteur du transport.

«Au moment où le pont s’était effondré, il fallait garer à 7 km de la ville, faire traverser les passagers et les faire monter dans un autre bus apprêté de l’autre côté pour la circonstance, ce qui nous faisait perdre assez de temps et d’argent. Aujourd’hui, tous nos bus bougent et nos activités prospèrent. Je remercie toutes les autorités béninoises pour les sacrifi ces consentis pour en venir à ce résultat» a conclu le conducteur de Bus. Boubakar Moumouni, vendeur de pain a dit toute sa satisfaction quant à la réalisation de ce pont.

«Je payais 2000 FCFA allerretour pour le marché et je faisais deux tours par jour ce qui me revenait à 4000 FCFA. Aujourd’hui, je fais plusieurs tours et je gagne beaucoup plus d’argent», se réjouit Boubakar.

Pour Moudachirou Amadou vendeur d’oignon au marché international de Malanville et Salifa Abdoulaye vendeuse de tomates dans le même marché, la joie est à son comble car aujourd’hui ontil témoigné, ils font de bonnes affaires contrairement à il y a de cela quelques mois où leurs produits pourrissaient dans des paniers et des sacs faute d’écoulement.

Dans toute la ville, personne ne cache sa joie sur la réhabilitation de cette infrastructure d’envergure internationale. Tous sont unanimes sur le fait que ceci est un exploit réalisé par le gouvernement en place. Quant aux activités économiques, elles ne souffrent plus d’aucune irrégularité.

Seulement faut-il le souligner, beaucoup d’autres ponts sur le même tronçon sont en état de délabrement avancé. Avis donc aux autorités en charge du transport qui devra prendre des mesures idoines pour que la situation de septembre 2018 ne reproduise plus.

Par Noël Y. TETEGOU (Br. Borgou-Alibori).

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.