BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Révélations sur les recommandations du saint Père : Patrice Talon osera-t-il se demander des comptes à Banamè ?

La dangerosité du mal étant prouvée, il s’agit désormais d’une question de sécurité nationale

Le souverain pontife, le pape François a confié à Patrice Talon un rapport qui renseigne ce dernier sur les dessous de ‘’l’église de Banamè’’. Ne pouvant plus se cacher derrière l’alibi selon lequel il est le président de tous les béninois pour se dédouaner, sa réaction est vivement attendue, autant par la communauté nationale qu’internationale.

Au lendemain des révélations faites par les médias nationaux et internationaux sur des informations contenues dans le rapport de l’église catholique sur la secte de Banamè, Patrice Talon est confronté à une situation difficile. Il doit prendre une décision quant à la secte de Parfaite de Banamè. D’une part, trois raisons le contraignent à rompre avec son attente.

Premièrement, Patrice Talon est un chrétien catholique. Il est donc très bien placé pour comparer les enseignements à lui inculqués par l’église catholique à ceux qu’inculquent les dignitaires de l’église de Banamè à leurs fidèles.
Deuxièmement, selon les informations révélées, l’église de Banamè serait une dangereuse secte. Le président de la République devrait alors agir pour épargner ses concitoyens qui font innocemment confiance à cette prétendue église.

Troisièmement, le chef d’Etat béninois doit agir pour finir avec les rumeurs qui tentaient de le lier à cette église. Bien qu’il les ait démenties, les actes valent mieux que les promesses.

Parfaite est parfaitement préparée
Le leader de l’église de Banamè semble prêt à en découdre avec le chef d’Etat béninois. Au lendemain du départ de ce dernier au Vatican, des enregistrements avaient circulé faisant état de ce que Parfaite de Banamè désapprouvait Patrice Talon.

Même si les éléments servants à l’appréciation de ces médias ne l’authentifient pas avec précisions, la déesse de Banamè avait déjà déclaré la guerre au chef de l’Etat dès que celui-ci avait soutenu n’avoir aucun lien avec elle. Et elle ne se prive pas de le vilipender en se réclamant des droits sur sa personne.

Comme on le voit, le président de la République du Bénin est entre le marteau et l’enclume.

Omer HOUESSOU

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.