BÉNIN24 TÉLÉVISION
Toute l'actualité en continu et en temps réel

Secteur de l’éducation : une base de données pour les aspirants au métier d’enseignant

Le gouvernement entend procéder à la constitution d’une base de données des aspirants au métier d’enseignant du primaire et du secondaire général. La décision a été prise à l’issue du conseil des ministres de ce jeudi 2 mai 2019.

Selon le compte rendu du conseil des ministres de ce jeudi, il est noté que «Les différents diagnostics réalisés sur le système éducatif béninois mettent en exergue un déficit quantitatif en personnel enseignant. Les écarts enregistrés s’accentuent au fil des années en raison de l’importance de plus en plus croissante de la population scolarisable».

Il s’est fait que «dans certaines localités, il existe des groupes pédagogiques dépourvus d’enseignants, situation aggravée par un défaut d’utilisation optimale de temps scolaire, avec comme conséquence, une surcharge de travail chez nombre d’enseignants et des conditions d’études inappropriées pour les apprenants».

Ne pouvant rester indifférent à la situation, le gouvernement indique que «Face à ces préoccupations, il va sans dire que l’absence d’un mécanisme prospectif, efficace et efficient de gestion de personnel enseignant compromettra sur la durée, la qualité de l’éducation, si rien n’est fait».

«A l’analyse, la résolution durable d’une telle situation nécessite des informations à un double niveau. Le premier niveau concerne l’état des lieux détaillé de l’ampleur des besoins. Le second se rapporte à la capacité à pourvoir effectivement aux besoins, d’où la nécessité d’explorer la quantité et la qualité des ressources humaines susceptibles de servir dans le sous-secteur», renseigne le relevé du conseil des ministres.

«C’est dans cette dynamique que s’inscrit l’option faite par le gouvernement de constituer une base de données des aspirants au métier d’enseignant».

Dans ce cadre, le gouvernement entend ouvrir des registres d’inscription à l’intention des titulaires d’un diplôme des Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI) et des Ecoles Normales Supérieures (ENS) d’une part et d’un diplôme de Baccalauréat au moins aux candidats au métier d’enseignant au primaire d’autre part.

Il sera question d’inscrire les titulaires d’un diplôme de Licence dans une discipline enseignée et candidat au métier d’enseignant du 1er cycle du secondaire général et ceux détenteurs d’un diplôme de Maîtrise ou de Master 2 dans une discipline enseignée et candidats au métier d’enseignant du second cycle du secondaire général. C’est après cela que «une appréciation des compétences des aspirants inscrits sera faite et permettra de constituer la base de données».

Le gouvernement invite les ministres des trois ordres d’enseignement à veiller à la bonne conduite des différentes étapes du processus.

Par Giscard AMOUSSOU

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

LÉGISLATIVES 2019

LÉGISLATIVES 2019

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.