BÉNIN24 TÉLÉVISION
L'actualité en continu et en temps réel

Très mauvaise nouvelle pour le Bénin : 55 milliards FCFA à verser à Securiport

L’Etat du Bénin est dans de sales draps. Le verdict de la Chambre de commerce international de Paris dans le dossier qui l’oppose à la société américaine Sécuriport fait état d’une condamnation du Bénin à verser une énorme somme en guise de dommages et intérêts après la résiliation controversée de son contrat pour le contrôle des passagers à l’aéroport international Cardinal Bernadin Gantin de Cotonou. C’est le média panafricain La lettre du continent qui est le premier à rapporter une telle information ce mercredi 10 juillet 2019.

D’après la même source, ce verdict est connu des autorités béninoises depuis pas moins d’un semestre au cours duquel, l’entreprise concernée aurait usé de toutes formes de diplômatie pour obtenir gain de cause en sourdine. Sans succès.

Dès la naissance de ce bras de fer en 2016, les responsables de l’entreprise américaine recrutée par l’administration du prédécesseur de Talon ont dans un premier temps estimé à plus de 80 millions de dollars, le manque à gagner dans cette résiliation jugée illégale et contraire aux termes du contrat liant les deux parties. Les attentes étaient donc au-delà des 50 milliards de FCFA actuellement concédés par la Chambre de commerce international de Paris.

Il faut souligner que cette ènième condamnation du Bénin depuis seulement trois années que Patrice Talon est au pouvoir ne va pas manquer de faire jaser à Cotonou. Ses détracteurs n’ont de cesse mis en avant les conflits d’intérêts au sommet de l’Etat. Ce qui, à en croire leurs dires, “aveugle dangereusement” le régime en place et lui fait prendre des décisions dont les conséquences néfastes ne sont jamais anticipées. Par exemple dans ce dossier, il circule dans l’opinion que la Société Morpho Dys qui a récupéré le rôle de Securiport aussitôt la résiliation du contrat appartiendrait à un certain Olivier Bocco, dont la proximité avec le Chef de l’Exécutif ne souffre d’aucun doute.

Les jours passent et le nombre de milliards que l’Etat béninois est condamné à verser à des tiers par les tribunaux internationaux grandit monstrueusement. Le gouvernement habitué à remporter presque tous ses différends à l’interne essuie piteusement l’échec dans tout ce qu’il tente sur le front juridique à l’international et la liste ne cesse de se rallonger avec ce nouvel arrêt. Ça risque d’être très lourd pour le Bénin à l’heure du bilan.

Par Djagbo O.

Rejoignez-nous sur Facebook
Nous sommes aussi sur Twitter
Application Android

Disponible sur Google Play

 

Immobilier Bénin

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS À LA UNE

CAN 2019

CAN 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse email ne sera pas publiée.