BÉNIN24 TÉLÉVISION
Toute l'actualité en continu et en temps réel

Trois ans du régime de la ‘’Rupture’’ : un défilé de chars en guise de cadeau d’anniversaire

Le régime de la ‘’Rupture’’, a bouclé trois ans le samedi 06 avril dernier. A cette date anniversaire, les béninois ont assisté à un ballet des chars de guerre dans la ville de Cotonou. Une curieuse manière de fêter l’anniversaire d’un pouvoir.

Le char de combat par çi, char de bataille par-là, char d’assaut plus loin…Les habitants de Cotonou ont vu circuler ces engins comme si on était en Syrie, en Afghanistan ou au Yémen. Quand ces engins de la mort ont commencé par circuler dans Cotonou, des questions légitimes fusèrent de toutes parts. Le peuple du Bénin est-il en guerre ? Qui est donc son agresseur ? Qui tente d’attaquer le Bénin de Gbêhanzin, Bio Guerra, Kaba ?

A ces interrogations, point de réponses. Cependant, les cotonois ont assisté à une sorte de parade tout comme si le Bénin se préparait à riposter à une guerre où le char est utilisé comme une redoutable arme de choc. Ce n’est pas pour rien que les spécialistes de son usage disent que : «Grâce à la protection que la distance garantit, le char tire sur tout».

Face à ce déferlement, une source digne de foi dans l’appareil sécuritaire parle de «mesures dissuasives de maintien d’ordre». Et c’est ici qu’on découvre la lumière avec peine.

En effet, ce déferlement n’est donc pas lié à une agression armée contre le Bénin. C’est pour le maintien d’ordre que tout cela a été fait.

Et pour faire le maintien d’ordre (une chose normale dans la République pour la libre circulation des biens et des personnes), contre qui sont sortis les chars de guerre? Des béninois ? Sont-ils devenus des terroristes? Doit-on fait sortir les chars de guerre pour intimider la population ? Est-il inadmissible de tourner les canons de la République contre les filles et fils du pays ?

En outre, le maintien d’ordre que le pouvoir de la ‘’Rupture’’ a décidé de faire en sortant les chars de guerre…est-il lié à quelle circonstance ?

De fil en aiguille, on comprend que c’est «pour empêcher l’opposition de paralyser le pays». qu’il y a maintien d’ordre. Et voilà donc le parallèle établi.

L’exclusion des partis de l’opposition des prochaines élections législatives par le régime de la ‘’Rupture’’, équivaut donc à la militarisation de tout le pays. Le Bénin ne mérite pas ce spectacle de chars comme si on était à Damais ou Kaboul.

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

LÉGISLATIVES 2019

LÉGISLATIVES 2019

CAN 2019

CAN 2019

3 Commentaires
  1. Fracasse dit

    D’abord, vous avez un besoin évident de vous informer de ce qu’on appelle un char d’assaut. Vous faites de terribles confusions sur la nature de ces engins. Quand on a pour vocation d’informer, on ne doit pas être soi-même ignorant. Comparer le petit déploiement d’engins blindés avec la situation en Syrie fait sourire et indique encore une fois a légèreté et le caractère trop subjectif et peu professionnel de votre article.
    De toutes façons, vous êtes commis à écrire des articles biaisés et on s’en rend de plus en plus compte. Le mensonge ne triomphera jamais. Faites vos prestations de services à vos commanditaires et empochée vous sous sans le moindre remord puisque vous devez vivre et peut-être seulement en fonctionnant de cette façon. Seulement que cela n’est pas fait pour durer.

  2. Nick dit

    Quand certaines personnes font comme si elles n’ont jamais vu des chars circuler dans ce pays, juste pour çà, je souris seulement !

  3. Fido dit

    Vraiment c’est décevant. Mr le journaliste dans votre situation nous faisons face à deux cas. Soit vous êtes un gros ignorants, soit votre envie de nuire à ce gouvernement vous fait écrire des âneries.! Voilà ce que nous avons comme journaliste. Ça coûte combien vous faire écrire des bêtises comme ça..? Pour combien vous êtes prêt à abandonner votre professionnalisme..?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.