BÉNIN24 TÉLÉVISION
Toute l'actualité en continu et en temps réel

Un jour, une chronique – Gastronomie : Le Fechouada ou la purée de haricots rouges

Rien ne peut remplacer la satisfaction ressentie après un repas copieux et goûteux. Et Dieu sait qu’en matière de gastronomie, le Bénin dispose de menus riches et variés.

En effet, au 229, l’art culinaire a déjà permis à plus d’un de déguster des repas tels que du “Amiwo” ou “Pâte rouge”, du “Telibo” ou “Pâte noire”,du “Agoun “ou “Igname pilée “, pour ne citer que ceux là et en matière de sauces mythiques , du “Asrokouin”,(Sauce à base de pommes sauvages.), de la sauce d’arachide, de la sauce de légumes et j’en passe.

Cependant, parmi la variété de mets béninois que nous connaissons, il existe un qui mérite autant d’intérêt et d’intéressement que les plats cités plus haut.

Si à l’instant en effet, j’écris “Fechouada”, il y aura deux sortes de réactions :celle des connaisseurs qui manifesteront un sentiment de souvenir plaisant pour avoir déjà consommé du Fechouada et la réaction de ceux qui ne connaissent pas et qui se manifesteront par le désir et la curiosité de découvrir le fechouada.

Cette deuxième vague de curieux sera servi dès cet instant puisque UN JOUR, UNE CHRONIQUE du jour se charge de leur faire découvrir le fameux fechouada.

Le Fechouada est un repas d’origine brésilienne. Cuisiné par des déportés brésiliens au Bénin il y a très longtemps, ce mets est resté dans les habitudes culinaires du Bénin en général et de Ouidah plus particulièrement.

Plat concocté à partir de haricots rouges et accompagné de viande de mouton, le fechouada tient souvent pour ne pas dire toujours, la promesse du bon goût.

Les ingrédients comptant pour la préparation du fechouada sont précisément :
-01 kg de viande de mouton.
-500g de haricots rouges.
-01 gros oignon.
-04 gousses d’ail.
-Thym, laurier.
-01 cube Maggi.
-Sel, poivre.
01 cs de concentré de tomate.
-04 tomates.
-Huile.
-Gingembre.
-02 cc de crevettes séchées.

Pour entrer dans le vif de la préparation, laver les haricots plusieurs fois, égoutter .Faire chauffer environ deux litres d’eau et y plonger les haricots. Faire cuire pendant deux heures. Découper la viande en gros cube, puis l’assaisoner avec le laurier, le thym, l’ail haché, du sel, du poivre et un peu d’eau.

Cuire la viande pendant environ 20 minutes. Piler petit à petit les haricots dans un mortier ou un mixeur. Rajouter de l’eau à la purée. Mélanger et passer au chinois pour enlever les pellicules des haricots. Porter le liquide obtenu au feu pendant 01 heure jusqu’à ce qu’il réduise puis le réserver .

Faire chauffer un peu d’huile, ajouter et faire cuire l’oignon coupé en gros dés. Ajouter la viande, laisser dorer et ajouter le concentré de tomate et le cube. Mélanger puis ajouter la tomate fraîche mixée .Laisser réduire un peu.

Ajouter ensuite l’ail,le poivre, et le gingembre mixés ensemble et les crevettes séchées. Laisser cuire quelques minutes en mélangeant bien.

Ajouter la purée de haricots ,mélanger et bien cuire pendant deux à trois minutes.

Le fechouada fin prêt,il peut être servi chaud pour le bonheur de vos papilles gustatives et pour satisfaire votre gourmandise qui à coup sûr en prendra un sacré mais positif coup ! Et les Agoudas ne diront certainement pas le contraire .

Contrairement à certains plats mangés et commercialisés quotidiennement un peu partout au Bénin, le fechouada n’est pas un mets consommé à tous azimuts et qui court les rues .

Cependant, en plus d’être un menu de prédilection, le fechouada ou la purée de haricots rouges est un repas équilibré puisqu’en apport nutritif, il est riche en protéines et en nutriments,en potatium en magnésium,en fer,etc…

Fin mot de l’histoire, ne boudez pas votre plaisir, tant que c’est bon, ça marche, mais tant que en plus, c’est un garant de bonne santé, ça passe !

Par Anita MARCOS

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS RÉCENTES

LÉGISLATIVES 2019

LÉGISLATIVES 2019

CAN 2019

CAN 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.